Archives de Catégorie: Infirmerie

Accidenté à Hickstead, Navalo de Poheton a été euthanasié

ndp2

Navalo de Poheton sous la selle d’Andy Kocher

Navalo de Poheton, ne goûtera pas la retraite bien méritée qui devait être la sienne dès cet été. C’est une bien triste fin pour ce cheval attachant, monture de tête du cavalier américain, Andrew Kocher. Ce petit gris de 17 ans particulièrement généreux s’est brisé une jambe lors du Derby d’Hickstead. La gravité de la blessure a conduit les vétérinaires à procéder à une euthanasie. Selle Français, comme l’indique les deux lettres figurant sur sa cuisse, Navalo de Poheton était passé sur la tard sous la selle d’Andrew Kocher, en avril 2017. En juillet 2017, le nouveau couple créait la sensation en remportant le CSI 3* de Tryon (USA). Quelques mois plus tard, en octobre, l’américain remportait avec ce fils de Cumano l’étape Californienne du circuit Coupe du monde Longines (Del Mar). Le public européen avait pu découvrir ce couple lors des finales Coupe du Monde de Bercy courant avril.

A l’origine acheté pour être revendu à un cavalier amateur, Andrew Kocher s’était rendu compte que le cheval qui sortait d’une blessure non seulement n’était pas blasé par les grosses épreuves mais qu’il était encore particulièrement motivé et performant comme la suite devait le démontrer.

Publicités

Lucifer envoie Kent Farrington en enfer

Capture d_écran 2018-02-17 à 10.57.57

Kent Farrington sur son lit d’hôpital © @teamkpf

Les blessures à haut niveau échouent plus souvent aux montures qu’aux cavaliers mais le risque reste néanmoins bien présent. Kent Farrington, actuel numéro 1 mondial, vient d’en faire la douloureuse expérience à ses dépens. Le talentueux américain de 37 ans s’est fracturé la jambe la jambe droite le 15 février lors du CSI 3* de Wellington en Floride.

Kent Farrington montait pour la première fois dans une 130 Lucifer V, propriété de la famille Gates, que l’on est habitué à voir tourner sur des grosses épreuves sous la selle de Jack Towell. On ne peut pas dire que le courant soit bien passé entre les deux, le Westphalien de douze ans, fils de Lord Pezi a sèchement mis au tapis celui qui sur le papier est le meilleur cavalier de saut d’obstacles au monde.

Le natif de Chicago, médaille d’argent par équipe au JO de Rio semble néanmoins garder le moral comme en atteste la photo et le commentaire posté sur son compte Instagram : « Ce n’était pas les vacances que je voulais, mais je reviens dans une minute. Merci pour tous vos vœux de rétablissement. Je reviendrai plus fort qu’avant. »

 

Luger Beerbaum blessé dans le Grand Prix de Malines

aLG

Ludger Beerbaum

Mauvais fin d’année pour Ludger Beerbaum. Le Kaiser s’est blessé dans le Grand Prix de Malines (Belgique) samedi 30 décembre en fin d’après-midi (cf vidéo). Alors qu’il venait de terminer son tour, pénalisé de 8 points dont 4 sur le dernier, son cheval, Chacon, lui a pris la main pour sauter le vertical numéro 5. Une incompréhension qui coûte cher au Maître allemand qui en voulant retenir Chacon a pris un fort temps de retard dans le saut qui s’est achevé par une lourde chute du cavalier au pied d’un chandelier.

Pas vraiment du genre douillet, le champion allemand ne s’est pas relevé. Il s’est assis au bout de quelques instants, le visage marqué par la douleur en tenant son épaule gauche. Avec sang froid en en tentant de maîtriser sa respiration Ludger Beerbaum s’est entretenu avec les secouristes et on a vite compris qu’il y avait un problème. Le blessé a finalement été évacué, assis sur une civière avec Christian Alhmann à ses côtés, venu réconforter son compatriote. D’un petit geste de la main , Ludger Beerbaum n’a pas manqué de saluer le public. La grande classe puisqu’on apprenait un peu plus tard dans la soirée que le cavalier allemand avait été opéré d’une fracture ouverte à l’épaule.

Solide comme John Whitaker

JW

John Whitaker (archives)

62 ans peut-être mais solide comme un roc. Avant de fêter son anniversaire samedi soir, John Whitaker a suscité un mouvement d’émotion dans la foule réunie pour assister au Grand Prix du Global Champions Tour de Londres. L’aîné du clan, en selle sur Cassinis Chaplin a été victime d’une chute spectaculaire que des examens médicaux approfondis ont heureusement déclaré sans gravité (source British Showjumping). La star Britannique et ancien cavalier du légendaire Milton devra néanmoins composer avec des ecchymoses et des raideurs supplémentaires pendant quelques jours.

Cornado, le retour

Cornado

Marcus Ehning et Cornado NRW. Cliquer pour agrandir.

La mauvaise parenthèse ouverte à Rio tire vers la fin pour Marcus Ehning et Cornado NRW. Il y a presque 8 mois, le maître Allemand et son étalon star avaient été contraints de renoncer à participer aux épreuves olympiques de saut d’obstacles. A l’image de Simon Delestre, autre favori, le Centaure avait déclaré forfait suite à une blessure probablement contractée dans son cas pendant la séance d’échauffement du samedi.

Une vidéo posté sur les réseaux sociaux par Marcus Ehning le 23 mars dernier annonce le retour du crack pour fin avril-début mai.

Retour à la compétition réussi pour Hermès Ryan

aryan

Hermès Ryan et Simon Delestre. Cliquer pour agrandir.

Retour reporté mais retour réussi pour Hermès Ryan. Annoncé au début à Zurich, le joyau du piquet de Simon Delestre a finalement fait son retour à la compétition une semaine plus tard au Jumping de Bordeaux.

Il l’avoue ouvertement, Simon Delestre était anxieux à l’approche de ce rendez-vous décisif. « Ce sera pour moi un temps fort, une séquence émotion » prévenait-il à J-1.Toutes les précautions avaient été prises pour que les choses se passent bien. Bandes de polo bordeaux aux postérieurs le fils d’Hugo Gesmeray s‘est baladé dans les épreuves intermédiaires dans lesquelles il était engagé, sautant « magnifiquement » de la bouche même de son pilote.

Rassuré son cavalier a indiqué que le crack renouera prochainement avec les grosses épreuves à Göteborg notamment. Pas d’affolement. Dans un entretien accordé à l’Equipe le 4 février dernier, le Lorrain a précisé la nature de la blessure qui a éloigné l’alezan des terrains pendant plusieurs mois. « Aux Jeux, on avait d’abord cru à une micro fracture de la pointe du jarret , mais on n’avait pas assez d’imageries et d’examens à Rio. En fait, c’était un peu plus haut, au niveau de la cuisse, du trochanter (protubérance de la tête du fémur). Il avait déjà eu ça à Miami, il était parti un peu fort à la longe, et il était tombé, et s’était fait une micro-fracture. Et qui s’était bien remise en un mois. On pense qu’aux Jeux, il est retombé ou s’est remis un choc au même endroit. Ce n’est pas quelque chose de très grave, en soi mais c’est très douloureux. Le côté positif de cet incident, c’est que ce n’est pas une partie du corps qui est soumis à l’effort pendant le saut. On ne va pas repartir sur les barres en se disant que ça va être un risque ».

Dimanche noir pour Cassio Rivetti

cassio

Cassio Rivetti

Ce n’était pas la grosse chaleur ce week-end en Belgique. Et l’incident dont a été victime Casio Rivetti  dans le Grand Prix des Stephex Masters – CSI 5* -a fait descendre un peu plus le thermomètre. Déjà victime d’une chute spectaculaire – mais sans gravité – lors des JO de Rio sur Fine Fleur du Marais, le Brésilien de 36 ans naturalisé Ukrainien est tombé lourdement de Torgal de Virton sur le numéro 8 du Grand Prix. Il est vite apparu que le cavalier souffrait d’une fracture de la jambe gauche. Après avoir été pris en charge par les secours sur place, il a été transporté à l’hôpital où il a été opéré d’une fracture tibia-péroné. Tout le temps de la pris en charge sur le terrain de concours il a été entouré de ses compatriotes Rodrigo Pessoa (Citizenguard Cadjanine) et Yuri Mansur (Babylotte) également engagés dans l’épreuve qu’ils termineront respectivement 11ème et 13ème.

Cortes blessé, Beezie Madden hors Jeux

beezieLa nouvelle est tombée 30 minutes seulement avant que ne débute la compétition de ce 17 août. Via leur compte Facebook, Beezie Madden et son époux John, indiquent que le cheval de Beezie s’est blessé au cours de la première étape du concours par équipes et qu’il ne participera donc pas la deuxième manche par équipe de ce jour.

«Le cœur brisé« , le couple annonce que Cortes ‘C’ s’est blessé à un tendon dans la compétition d’hier et qu’il ne pourra en conséquence concourir pour l’équipe des Etats-Unis aujourd’hui. C’est une sortie par la petite porte pour une grande championne de la trempe de Beezie Madden qui, éliminée surprise de la compétition individuelle, pensait se racheter dans l’épreuve par équipes où les USA ont de fortes chances de remporter une médaille.

Le couple remercie les coéquipiers, les sponsors et la propriétaire de Cortes, Abigail Wexner, pour leur compréhension et indique qu’il sera en bord de piste pour soutenir Kent, Lucy et McLain.

Orient Express ressuscité

Patrice Delaveau et Orient Express HDC au sommet de sa forme lors des JEM 2014

Patrice Delaveau et Orient Express HDC au sommet de sa forme lors des JEM 2014

Les trains n’arrivent pas toujours à l’heure même quand ils s’appellent Orient Express. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Patrice Delaveau pour notre plus grand plaisir a fait étalage de tout son talent au CSI 4* de La Corogne (Espagne) en s’imposant dans le très disputé (48 partants) Grand Prix dominical avec son étalon fils de Quick Star. A 14 ans, Orient Express HDC en a encore sous le sabot. Il y a une vie en dehors de Rio. C’est bon parfois de le rappeler.

Dans un entretien accordé début juillet à l’hebdomadaire Normand Le Pays d’Auge dont le siège est à Lisieux, le vice-champion du Monde 2014, sans amertume avait livré le fond de sa pensée suite à l’annonce par Philippe Guerdat que le cheval n’était pas prêt pour les JO. « On a pris la décision de ne pas l’emmener. Cela ne sert à rien d’aller s’écraser au Brésil. La pilule est difficile à avaler » confiait alors Patrice Delaveau. Et d’ajouter « des chevaux d’une telle valeur, on ne peut les abîmer. Le cheval n’a que 14 ans. Il a encore quelques beaux concours à faire« . On devrait notamment revoir Orient Express HDC sur des étapes du Longines Global Champions Tour.

Le classement intégral du GP ici.

Mystérieuse allergie pour Winningmood

win

Winningmood sous la selle de Luciana Diniz en novembre 2015.

Mais qu’arrive-t-il à Winningmood ? Le superbe étalon BWP (Darco x Cassini) propriété d’Edouard de Rothschild n’est plus que l’ombre de lui-même. Le cheval de tête et de coeur de Luciana Diniz est victime d’une impressionnante allergie qui l’éloigne des terrains de concours depuis le mois de mars. Sa dernière grande victoire remonte à septembre 2015 dans le GP de l’étape Viennoise du LGCT.

Face à l’impuissance des meilleurs vétérinaires à diagnostiquer les origines du problème, la cavalière portugaise, en désespoir de cause a publié des photos sur les réseaux sociaux, à la recherche de l’internaute qui aurait connu le même problème … et un début de solution.

Winningmood fin mai 2016. Photo : Luciana Diniz

Winningmood fin mai 2016. Photo : Luciana Diniz

Il faudrait d’ailleurs que celle-ci arrive vite car à 17 ans les mois d’arrêt comptent double pour celui que sa cavalière surnomme affectueusement Winni. Plus de 300 avis et conseils ont été postés sur Facebook. Il ne reste plus qu’à la championne et à son entourage de les décortiquer en espérant tomber sur la pépite qui mettra fin au cauchemar du beau gris.

Passage par la case infirmerie pour Quartz Rouge

Quartz

Quartz Rouge et Jérôme Hurel (archives)

La mauvaise prestation de Quartz Rouge, le cheval de tête de Jérôme Hurel, dans le Grand Prix de la Baule le week-end dernier avait surpris plus d’un observateur averti. Avec un score de 17 points, il y avait de quoi se poser légitimement des questions. A commencer par la bonne santé de cet étalon de 12 ans fils de Ultimo Van Ter Moude (Belgian Warmblood). A juste titre. Un examen vétérinaire a fait apparaître une inflammation de l’antérieur droit. Rien de bien grave donc mais le cheval de Déborah Smaga se voit imposer un repos forcé d’une dizaine de jours qui bouscule le planning de son cavalier et du sélectionneur national qui compte sur le couple pour les Coupes des Nations.

London is back

st trop1 048

Glock’s London sous la selle de Gerco Schröder

On l’avait un peu oublié. Bien à tort. Le fantastique Glock’s London, considéré un temps comme l’un des meilleurs chevaux de la planète et acheté à ce titre plus de 8,6 millions d’euros par le milliardaire autrichien Gaston Glock est de retour. Ce fils de Nabab de Rêve, éloigné une nouvelle fois des terrains de concours en raison d’une blessure participera ce week-end au Jumping Schroder Tubbergen (CSI 2*) aux Pays Bas. L’étalon désormais âgé de 14 ans ne sera pas dépaysé puisque cette compétition se déroulera « à la maison » sur les installations des trois frères Schröder.

Médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Londres 2012 en individuel et par équipe, le couple deux ans plus tard repartait des Jeux Equestres Mondiaux de Caen avec un médaille d’or par équipe. Quelques semaines plus tard, il faisait partie de l’équipe Néerlandaise qui remportait la finale de la Coupe des Nations à Barcelone.

A défaut de Glock’s London qui ne sera pas prêt pour l’échéance des Jeux de Rio, Gerco Schroder (37 ans) espère intégrer la sélection néerlandaise avec Cognac Champblanc, son autre monture de tête. Il lui faudra pour ça être performant dans la Coupe des Nations du CSIO de Rome du 26 au 29 mai.

Prime Time au creux de la vague

GPlabaule1 158

Alexandre Fontanelle et Prime Time des Vagues sur la rivière du GP de La Baule en 2015.

Si l’horlogerie de luxe Suisse figure parmi les grands partenaires financier du jumping , ce n’est pas tout à fait un hasard. Athlètes de haut-niveau, les chevaux sont de brillantes mais délicates mécaniques qui nécessitent une attention particulière. Prime Time des Vagues, la monture de tête d’Alexandre Fontanelle n’échappe pas à cette contrainte. Après une saison 2015 fructueuse mais bien remplie, ce fils de Diners’Time a bénéficié d’une pause fin octobre. De retour en compétition internationale au CSI 2* de Mijas (Espagne) courant février, l’hongre de 13 ans s’est blessé. On ne devrait le retrouver en concours qu’à la fin de l’été.

Même si Alexandre Fontanelle bénéficie d’autres montures qualiteuses (Quaprice de l’Etivant, Tzara Belin, Ub’Air Dorchival…) c’est un coup dur pour ce prometteur cavalier de 25 ans, révélé par Prime Time, acheté en 2009 par son grand-père.

Champion d’Europe Jeunes Cavaliers (par équipes) en 2012, le Jurassien participe, toujours avec Prime Time, à son premier GP CSI 4* à Bourg-en-Bresse en 2013 où il se classe dixième. En 2014, Philippe Guerdat lui donne sa chance en l’envoyant faire ses armes sur des étapes Coupe du monde. Les bons résultats se poursuivent en 2015. Prime Time et Alexandre Fontanelle signent notamment la meilleure performance française dans le GP de La Baule (CSI 5*) et font partie de l’équipe de France victorieuse de la Coupe des Nations de Gijon.

Lacrimoso, bête à bobos

B02T0066

Patrice Delaveau et Lacrimoso 3 HDC (archives)

C’est à croire que Patrice Delaveau et Lacrimoso sont maudits en finale Coupe du Monde. En 2014 à Lyon, le couple avait vu sa marche vers le podium brutalement interrompue en raison d’une lésion au suspenseur. Rebelotte deux années plus tard à Göteborg. Donné cette année comme l’un des favoris, le Normand avait vu ses rêves s’évanouir avec une prestation médiocre de Lacrimoso au comportement inhabituel, notamment sur un bidet. A la suite de cette contre-performance les propriétaires du Haras des Coudrettes se sont interrogés, à juste titre, sur l’état physique du cheval.

« Le comportement de Lacrimoso à Göteborg étant incompréhensible, nous avons demandé à notre équipe vétérinaire de vérifier la santé de Lacrimoso de manière plus approfondie. Un IRM a confirmé des lésions importantes avec œdème et fêlure a un pied antérieur » indique le Haras des Coudrettes sur sa page Facebook.

« Finalement Lacrimoso n’a pas failli et a au contraire été très courageux de sauter tel qu’il l’a fait avec une telle blessure. Nous allons prendre soin de lui. Il sera arrêté jusqu’à l’automne» nous informent Emmanuèle et Armand Perron-Pette. Dur dur la vie de cheval de haut niveau.

Repos réparateur pour Rahotep de Toscane

st trop3 266

Rahotep de Toscane sous la selle de Philippe Rozier

Philippe Rozier  a indiqué cette semaine que son cheval de tête, Rahotep de Toscane,  dont la dernière sortie remonte au CSI 5* de Lyon en novembre, ne reprendrait la compétition que début 2016. L’étalon de 10 ans, propriété de Christian Baillet souffre de problèmes de dos.

A l’issue d’une saison bien remplie où il s’est notamment distingué dans les CSI 5* de Madrid (2ème), Paris (6ème), Bâle (7ème) et Bordeaux (11ème), ce fils de Quidam de Revel et de Fanny du Murier va gouter un repos bien mérité afin d’aborder l’année 2016 au mieux de sa forme.

En 2015, Rahotep de Toscane a signé sa meilleure saison avec un peu plus de 144 000 € de gains.

Repos forcé pour Sergio Alvarez-Moya

Sergio Alvarez-Moya et Carlo 273

Sergio Alvarez-Moya et Carlo 273

L’équitation est un sport dangereux, même lorsqu’on est 23ème au classement mondial. Sergio Alvarez-Moya, bien contre son gré vient d’allonger la longue liste des cavaliers de saut d’obstacles de haut-niveau victimes d’une fracture.

Après la clavicule de Bertram Allen fin août, c’est au numéro 1 espagnol de faire l’actualité de la rubrique « Infirmerie ». A 30 ans, ce pilier de l’équipe nationale ibérique, champion d’Europe Juniors à l’âge de 16 ans, a fait une mauvaise chute alors qu’il travaillait ses chevaux dans ses installations à Madrid. Une fracture du coude a été diagnostiquée. Si tout va bien, d’ici un mois, le madrilène devrait être redevenu opérationnel.