En vue : Jérôme Guéry

Tour d'honneur au jumping de Bordeaux pour Jérôme Guéry et Ginnis Van't Geyzeven
Tour d’honneur au jumping de Bordeaux pour Jérôme Guéry et Ginnis Van’t Geyzeven

Passionné et miraculé. Jérôme Guéry, 35 ans et 34ème au classement mondial, est un peu un OVNI dans le monde du jumping. Installé dans le petit village de Sart-Dames-Avelines, dans le Brabant wallon, à 12 km de Waterloo et 35 km de Bruxelles, le cavalier belge n’est ni le fils de professionnels ni celui de milliardaires en quête d’une activité socialement acceptable pour leur progéniture. Son succès et son ascension dans la hiérarchie mondiale il ne la doit qu’à la force de ses poignets.

Après un mauvais passage lié à un cancer le Namurois a vu son talent révélé par l’arrivé dans ses écuries en mars 2015 de l’étalon Papillon Z. Ce fils de Perhaps par Cassini désormais âgé de 14 ans lui a ouvert la porte des CSI 5* et au-delà lui a permis de décrocher le graal de tout cavalier : un billet pour les JO de Rio.

A défaut de qualification de l’équipe nationale, ils seront deux à porter les couleurs du plat pays en terres brésiliennes. En toute logique, le choix revient au comité olympique belge, ce devrait être Grégory Wathelet et Jérôme Guéry.

La RTBF ne s’y est pas trompée en consacrant le week-end dernier un reportage sur ce dernier. Façon de parler car Jérôme Guéry n’entend pas aller à Rio juste pour écouter un air de samba. Ce cavalier émérite qui confie qui à propos de Papillon Z  « il y a vraiment quelque chose de spécial entre lui et moi » vise a minima une participation à la finale et pourquoi pas, une médaille. C’est bien tout le mal qu’on peut lui souhaiter.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=7sjc4hbmntI&w=560&h=315]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.