A Genève, Marcus Ehning remet les pendules à l’heure

CHI Geneva 2018

Marcus Ehning / Prêt-à-Tout. Crédit Merrick Haydon/Revolution/Rolex

Une bataille de Titans. L’enceinte de Palexpo à Genève était ce week-end le théâtre d’un affrontement majeur entre les meilleurs cavaliers mondiaux venus se disputer la victoire d’un Grand Prix prestigieux et très richement doté par la maison Rolex trop heureuse de supplanter en terres Helvétiques la vedette à une autre célèbre marque horlogère. Peu importe ce match dans le match, l’essentiel s’est joué sur la piste. Et sans se prendre pour Jupiter, Marcus Ehning, dieu équestre vivant, a assis sa supériorité du moment aux rênes du Selle Français Prêt à Tout. Pour une demi-seconde, l’Allemand s’adjuge la victoire devant l’enfant du pays, Steve Guerdat (Albfuehren’s Bianca), alors que l’Irlandais Daragh Kenny (Balou du Reventon), a une seconde du vainqueur, monte sur la troisième marche du podium. Nicolas Delmotte (Ilex VP), seul tricolore parmi les onze barragistes doit se contenter de la 11èmeplace.

On savait Marcus Ehning redoutable tant par sa précision que par sa fluidité mais le centaure allemand a mis la barre encore plus haut à l’occasion de cette 58ème édition du CHI de Genève. Le Maître manque parfois de chance mais pas cette fois. Après sa victoire cet été à Aix-la-Chapelle il signe donc son deuxième succès dans le même cycle du Rolex Grand Slam avec le même cheval. Une performance bienvenue à quelques jours de Noel qui lui permet de repartir de la capitale suisse avec une petite somme rondelette de 594 000 € (dont 250 000 € au titre du doublé). Le pied du sapin de la famille Ehning devrait être bien fourni en cadeaux cette année.

Pas de quoi pourtant susciter la jalousie de ses concurrents malheureux qui en conférence de presse saluaient unanimement la qualité de son équitation. « On sait qu’il est quasiment imbattable lorsqu’il ne fait pas de faute en barrage. On ne connait pas son secret, mais ses virages sont plus courts et il reste très rapide au sol » confiait l’un deux.

Renouer enfin avec la victoire à Genève a détendu quelque peu Marcus Ehning (c’est rarissime !) qui pour une fois s’est aventuré à faire un peu d’humour. « C’est un sentiment génial. Je suis ravi ! En plus c’est un peu une victoire pour vous aussi, puisque la propriétaire de Prêt à Tout est une Suissesse (rires). Je ne suis pas vraiment désolé pour Steve, aujourd’hui c’est le plus vieux qui a gagné, il aura d’autres occasions. »

Une demi-victoire pour la Suisse et une frustration certaine pour la France. Frustration de n’avoir vu la veille aucun tricolore de qualifié pour le Top 10 en raison d’une lente érosion dans le classement mondial.

Ilecx

Nicolas Delmotte et Ilex VP, meilleur couple tricolore. Crédit : Patrick Jean.

Frustration encore d‘avoir senti nos cavaliers un peu à la peine dans un Grand Prix où la concurrence était particulièrement rude. Appliqué et laborieux, Nicolas Delmotte a tiré une nouvelle fois le meilleur d’Ilex VP mais ne semble pas armé à ce jour pour rivaliser avec les tous meilleurs chevaux qui semblent, peut-être à tort un demi-ton au-dessus. Il est vrai toutefois qu’il n’y a pas mieux qu’un cheval pour faire mentir. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Frustration toujours de ne pas voir encore le retour de Pénélope Leprevost dans le dernier carré. Vancouver de Lanlore progresse tour après tour mais son apprentissage à ce niveau nécessite encore un peu de temps. A l’inverse, Edesa’s Cannary, la nouvelle monture de Kevin Staut a fait une forte impression. Une faute sur le dernier obstacle de la première manche n’a malheureusement pas permis de voir tout ce qu’a dans le ventre cette nouvelle recrue.

kev

Kevin Staut et le prometteur Edesa´s Cannary. Crédit : Patrick Jean.

Enfin, ce n’est plus de la frustration mais une réelle déception avec une pointe d’inquiétude qui nous anime à l’issue de la prestation de Simon Delestre et Hermès Ryan, auteurs de 3 fautes. Ces deux-là valent beaucoup mieux que ça mais diable que le retour sur le devant de l’affiche est long et difficile !

Le classement complet, ici.

 

 

Publié le 10 décembre 2018, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :