Ingmar de Vos, nouveau et déjà controversé Président de la FEI

New FEI President Ingmar De Vos-14December2014.jpg

Ingmar de Vos, nouveau Président de la FEI. Photo : Liz Gregg/FEI

Sans aucune surprise, à l’issue d’un scénario totalement sous contrôle, le Belge Ingmar de Vos a été élu président de la Fédération équestre internationale (FEI), dimanche à Bakou, en Azerbaïdjan. Il succède à la princesse Haya de Jordanie. Actuel secrétaire général de la FEI, M. De Vos, 51 ans, a été très largement désigné au premier tour, avec 98 suffrages sur 131 votants. Son opposant principal, le Suisse Pierre Genecand qui prônait un retour à un fonctionnement plus conforme a l’éthique, marginalisé, ne recueille que 6 voix.

Opération réussie pour le couple Ingmar de Vos – Haya de Jordanie. Tout change pour que rien ne change dans le fonctionnement de la FEI. Certes, une princesse cède sa place à un roturier pas même militaire malgré une élection de Maréchal mais, ce changement de tête est tout sauf un changement de ligne hormis le fait que le nouveau président devrait cumuler les fonctions de Secrétaire Général ce qui lui permettra de conserver un salaire confortable.

Egalement candidat, Pierre Durand malgré les espoirs liés à son aura de champion olympique et son expérience d’ancien président de la Fédération française d’équitation, enregistre un échec avec 21 votes. Outre Pierre Genecand, le Britannique John McEwen a lui aussi recueilli six suffrages. La veille, le Danois Ulf Helgstrand avait retiré sa candidature pour éviter une dispersion des voix mais, cela n’aura pas suffi face à un Secrétaire Général avantagé par sa parfaite connaissance des dossiers et sa mainmise sur les fichiers.

Le retrait surprise de la princesse Haya est un trompe l’œil.  Le tour de passe-passe offre surtout une garantie d’impunité pour certaines pratiques. Accusée de conflit d’intérêts en raison de la forte implication de son époux  le souverain de Dubaï Cheikh Mohammed ben Rachid Al-Maktoum dans les courses et l’endurance, la présidente de la FEI était dans une situation rendue de plus en plus inconfortable par les affaires de triche et de dopage dans les courses et surtout dans l’endurance.

Dernièrement, le départ précipité, du chef du département vétérinaire de la FEI, Graeme Cook, en charge des affaires sensibles de dopage et la nomination très controversée de Manuel Bandeira de Mello comme directeur technique de l’endurance ont fait couler beaucoup d’encre. La fédération suisse qui soutenait la candidature de Pierre Genecand s’est engagée depuis plusieurs années dans un combat pour le droit et la transparence. Las, le scrutin de dimanche constitue un revers pour les défenseurs de l’éthique. Le nettoyage des écuries d’Augias attendra.

Publicités

Publié le 15 décembre 2014, dans Actualités, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. La vigilance pour la préservation des chevaux, particulièrement en endurance, continuera. Souhaitons que le nouveau président ait pris la mesure de l’importance de mettre en pratique « FEI CODE OF CONDUCT FOR THE WELFARE OF THE HORSE ». Nombreux sont celles et ceux qui sont mobilisés pour le RESPECT du cheval.
    Bonne route monsieur de Vos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :