Barcelone : la France au pied du mur

Pénélope Leprevost aux commandes d’Excalibur de la Tour Vidal GFE. ©FEI/Lukasz Kowalski

La première manche de la finale de la Coupe de Nations à Barcelone a tourné au calvaire vendredi soir pour l’équipe de France qui termine cette première journée 13ème sur 15. Il faudra un sacré tour de vis ce soir dans la petite finale (ou consolante) pour éviter le pire. A savoir une relégation de la France en deuxième division.  

Le feu au lac

Il y a le feu au lac. Pas seulement pour les Tricolores. Les Suisses équipe des plus solides a également subi un revers notable en terminant à la 12ème place, à l’image du mauvais score inhabituel de Steve Guerdat : deux barres et 1 point de temps dépassé avec pourtant Victorio des Frotards qui remportait le 5* de Grimaud la semaine dernière.

Olivier Robert à la peine

Question parallélisme des formes le mauvais résultat français est le fruit pour partie de la mauvaise prestation d’Olivier Robert. Alors que l’Aquitain est au sommet de son art depuis plusieurs semaines avec notamment sa victoire dans le Grand Prix de Rome (Global champions Tour) le 18 septembre dernier, son entrée dans la compétition a été particulièrement décevante.

Olivier Robert et Vivaldi des Menaux devaient être le couple fort de l’équipe de France, ils auront été son maillon faible. Trop de pression pour l’Aquitain qui assurait la dernière rotation pour les Bleus ? Dès le départ on a vu que le couple n’était pas dans le coup. Le refus qui advient dès le numéro 4 signe la fin des espoirs et le début d’un chemin de croix pour le Bordelais qui sort de piste avec le lourd score de 23 points.

La mécanique se dérègle

Les affaires n’avaient pas trop mal débuté avec Pénélope Leprevost. Excalibur de la Tour Vidal plus tonique que d’habitude semblait se diriger vers un sans faute. Il termine finalement avec 5 points de pénalité dont 1 de temps dépassé.  Le très attendu Grégory Cottard et sa plaisante Bibici prennent la suite et signent la meilleur performance tricolore, un inattendu petit 4 points sur la rivière. Vient le tour de Marc Dilasser et d’Arioso du Gèvres. Le couple est auréolé de sa réussite à Aix-la-Chapelle. Las, pour ce « dingue des Coupes des nations » comme il le confie lui-même, la belle mécanique se dérègle. Dilasser sort tête basse, 13 points au compteur. Il y a le feu à la Maison France et l’on compte sur le soldat Robert pour l’éteindre. On connaît la suite. Bien contre son gré, celui-ci ravive l’incendie.

Et maintenant ?

L’équipe de France a pris ce vendredi soir une bonne claque mais, c’est presque un rituel pour des Bleus rois du yoyo émotionnel. A charge pour l’équipe de Thierry Pomel ce samedi soir de se reprendre comme elle a su si bien le faire dans des échéances  majeures passées. C’est souvent au bord du précipice qu’elle sait donner le meilleur d’elle-même. Allez la France !

Les résultats complets, ici. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.