Olivier Perreau fait le show à Grimaud

Olivier Perreau et Vénizia d’aiguille. Crédit : HUBSIDE JUMPING / Marco Villanti

En équitation comme ailleurs, il ne suffit pas d’être le fils « de » pour réussir. Chez les Perreau installés à Roanne dans la Loire de longue date, il y a déjà quelques années qu’Olivier s’est fait un prénom. Le garçon est bien né. Le fils de Claude et Chantal a hérité de ses parents le goût du travail et de la discrétion, ce qui est déjà bien. Il y a ajouté un vrai talent équestre manifesté tôt à poney et très vite confirmé à cheval. Aujourd’hui sa maturité d’homme (il fêtera ses 33 ans le 23 juin prochain) correspond à celle de cavalier. Les succès s’enchaînent. Après une victoire dans le Saut Hermès et une belle sixième place dans le Longines Global Champions Tour de Cannes, pour ne parler que de ses résultats les plus emblématiques, Olivier Perreau s’est adjugé ce week-end la victoire dans le Grand Prix 4* du Hubside Tour (Grimaud). Une performance de plus signée avec Vénizia d’Aiguilly, pur produit de élevage maison. Encore quelques réussites de ce genre et la France du jumping pourrait bien sombrer dans la Perreaumania.

Un GrandPrix à 1, 55m doté à 150 000 € ça n’est pas rien. Ça assure en général un beau plateau et une épreuve très disputée. Promesse tenue. Sur les 40 partants trois seulement se sont qualifiés pour le barrage. Avant de soulever la coupe, Olivier Perreau a du batailler ferme et mettre sévèrement les gaz (39,31). Face à lui René Tebbel, nouveau pilote de Saxo de la Cour était handicapé par le caractère récent du couple qu’il forme avec l’ancienne monture de Cédric Angot acquise par son mentor, l’oligarque Oleksandr Onishchenko. Malin, l’Ukrainien (de circonstance) signe un bon chrono (40,42) et un sans faute qui lui permettent d’accéder à la deuxième place. Fusionnelle avec Sultane des Ibis, Félicie Bertrand était une concurrente des plus sérieuses. Son chronomètre le prouve. Pulvérisé certes (36,43) mais pénalisé d’une faute. Pour cette fois la cavalière du Haras de Clarbec doit se contenter de la 3ème place.

Les résultats complets, ici.

Publié le 17 juin 2019, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :