Philippe Le Jeune, Champion du Monde sortant, dénonce la loi du fric dans le CSO

PL

Philippe Le Jeune

Sans le vouloir, Kevin Staut a sans doute ouvert une brèche dans le mur du silence du CSO. En juillet, à l’occasion d’un entretien accordé à Pari Turf, le champion français confiait ses inquiétudes sur l’évolution du jumping, la perte de valeurs et de proximité avec le cheval et en filigrane le poids croissant de l’argent. Aujourd’hui, le Belge Philippe Le Jeune, bien connu pour son franc-parler, lui emboite le pas mais, de façon beaucoup plus rugueuse, dans une série d’entretiens accordés au site studforlife.com.

A 54 ans, Philippe Le Jeune (PLJ) ne s’embarrasse plus de faire dans la dentelle. Car le Champion du Monde sortant, couronné il y a 4 ans à Lexington, en a gros sur la patate. Lui donner la parole revient vite à faire entrer un éléphant dan un magasin de porcelaine. Pourtant, à 5 mois de l’élection d’un nouvel exécutif à la FEI, ses propos méritent attention et surtout des réponses.

A la demande de studforlife.com nous retirons les extraits initialement reproduits. Que dit globalement le Philippe Le jeune ? Essentiellement que le poids croissant des enjeux financiers se fait au détriment du respect du cheval et que les moyens de certains cavaliers leur offre la possibilité de s’offrir des montures malgré un niveau équestre pas en adéquation. Enfin, que le problème du CSO, c’est que c’est une discipline beaucoup moins exigeante pour le cavalier que le dressage ou le complet.

Le Champion du Monde régle également ses comptes avec le  circuit privé dominant du CSO, car le mieux doté, le Global Champions Tour, créé par Jan Tops et largement soutenu par de fonds Qataris mais réservé aux 30 premiers du classement mondial et à des invités de l’organisateur. Philippe Le Jeune souligne qu’un compétiteur avec un seul cheval performant ne peut glaner suffisamment de points pour figurer dans les sommets de la ranking et avoue sa frustration sur le fait qu’alors que son titre de Champion du Monde lui ouvre de droit l’accès aux Grands Prix en CSI, il s’était vu refuser une invitation pour participer à une étape du Global.

Dans un autre registre, le Champion du Monde s’épand sur l’ingratitude d’un sport dans lequel les cavaliers formateurs ne sont pas forcément reconnus. C’est seulement en évoquant la nouvelle vague de surdoués Belges que PLJ retrouve un peu le sourire et, en concluant par un éloge de Gregory Wathelet.

Wath2

Gregory Wathelet, le surdoué Belge, sur Sea Coast Forlap (Querlybet Hero x Heartbreaker) lors du Longines Athina Onassis Horse Show. Quelques jours plus tard, le cheval était vendu à l’oligarque Ukrainien Alexander Onischenko.

Vidéo : Profession cavalier avec Phillipe Le Jeune (Equidia -Juin 2012)

Publicités

Publié le 21 août 2014, dans Actualités, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 14 Commentaires.

  1. Merci Philip pour cette article !!! Tout a fait d’accord avec votre opinion vu que je suis dans le même cas!!! En espérant que sa remue les consciences!!!! Bonne continuation !
    Gueye Ervin cavalier sénégalais
    Ps: on c’est vu a vidauban

  2. enfin des cavaliers qui disent tout haut ce que beaucoup pensent…
    A une plus petite échelle,
    très peu des jeunes cavaliers tournant dans les circuits comme les As resteront dans le milieu du cheval lorsqu’ils seront adultes et encore moins représenteront la France au niveau international…

    pour les enfants qui veulent aller plus loin en France, ce n’est pas compliqué, texto : « il faut que les parents aient les moyens de suivre en achetant les bons chevaux »
    exit les compétences, la volonté de rester et de travailler dans le sport à haut niveau
    déprimant et désolant…

    pourquoi ces cavaliers qui pensent différemment n’essayent-ils pas d’organiser une filière autre pour montrer l’excellence de nos jeunes cavaliers…
    ils auraient certainement des soutiens…

  3. Mathieu Saint Lubin

    Qui montent depuis des années et des années aux USA? Des grandes fortunes. Celles du Golfe sont arrivées. Et le monde de l’équitation a changé, comme le reste de la planète. PLJ le dénonce, mais il omet de décrire les effets positifs de cette mutation. Le développement de l’équitation de haut niveau supposait sa médiatisation, appuyée en amont par des investissements massifs. Les bénéfices sont à venir. Il est tendancieux de taire ce qui est la cause principale du marasme : la chute des revenus disponibles de la classe moyenne, exposée à une montée dramatique de ses dépenses, à commencer par une surimposition catégorielle dont on ne voit pas l’inversion de la courbe. C’est dans cet énorme segment de la population que s’est développée la pratique équestre, 5% de croissance annuelle pendant 20 ans ou presque. Cette période transitoire peut durer plusieurs années, comme au Japon. Dans toute crise majeure se créent des opportunités. Espérons que PLJ et d’autres, les jeunes en particulier, fédèrent les énergies et innovent.

  4. enfin un VRAI competiteur qui exprime ce que beaucoup d’amateurs pensent tout bas!

  5. Gabrielle cousin

    Merci de dire tout haut se que certain pensent tout bas ! Esperont que certain se reveille ! Parceque effectivement le respect aux chevaux se perd, quand je voit tout ces groom qui prepare les chevaux et qui font tout pour les cavaliers qui arrive saute sur leur chevaux et en descendent sans meme regarder l’athlete qui leur a trainer la carcasse au dessu des montagnes dans le manege et qui ne savent meme pas se que leur cheval mange le matin ! Sa me tue ! Je suis encore une des rare qui as fait des 150 160 avec un cheval difficîile que jai debourré moi meme par ici et qui as toujours seller et déseller son cheval , qui fait son boxe et nourri plus souvent qu’autrement ! On vien de macheter un jeune etalon de 2 ans et demi et on ma donner le choix de le faire debourrer en allemagne ou que je fasse le boûlo ! Bien sur que jai decider de le faire moi meme !!!!

    Merci a toi PLJ stp continue !!!

    Gabrielle cousin cavaliere old school du quebec !!

  6. Je suis tout a fait en accord avec PLJ sur la première partie de son interview . Nous assistons au GLT au phénomène PSG
    L’avantage avec le PSG c’est qu’ils achètent des mercenaires pour jouer et qu’ils ne jouent pas eux mêmes
    C’est lamentable de voir les très bons chevaux achetés par le Qatar et montés par des cavaliers qui devraient être en CSI ** Un jour cela finira mal pour les chevaux, on verra des plantages graves pour leur santé
    Comment peut on voir Marcus Ehning dans les mêmes épreuves que ces cavaliers petro dollariens
    Le pire c’est que le futur pourrait être la disparition de Marcus Ehning de ces concours au profit des cavaliers financés par le Qatar . Dans ce cas ils s’amuseront entre eux , car les gens comme moi fermeront leur poste de TV ou n’iront plus voir au bord de la carrière ce merveilleux sport lorsqu’il est pratiqué par des artistes

  7. Là nous sommes sur le CSO !!!! Il n’y a qu’à voir ce que les émirats font avec les chevaux d’endurance……. une honte ! Scandaleux que tout soit basé sur l’argent, foot, équitation…

  8. Il a pas honte. Regardez bien comment il est recouvert d’une marque. As t’il payé ses affaires ? Oui le pognon pu. Mais il fait aussi avancer.
    Qu’est ce qui nous dit. Que son titre est une erreur ? Rends le !

  9. Même si PLJ a des « Marques », il doit bien vivre, et je doute qu’il ait des sponsors à millions d’euros, il n’en reste pas moins un vrai sportif qui éprouve des difficultés financières pour joindre les deux bouts, il le dit d’ailleurs dans le reportage concernant les concours et par exemples sa piste extérieure. Pour le reste, je lui donne entièrement raison, je trouve que l’argent et le luxe (ex : les camions) sont démesurés. Il n’y a pas si longtemps (trente ans) lorsque l’on allait voir des concours internationaux, il y avait une proximité entre les champions et le public. Il y a tellement de cavaliers que c’est réellement du cirque. Je e connais plus les noms actuels, par contre parlez-moi de Pierre Durant, Mark Tood, Michael et son frère ….., je revis de beaux souvenir. Plus largement, c’est le système tout entier qui est perverti, c’est le modèle économique qui ne fonctionne plus. Si cela continue, je reste persuader qu’i y aura un retour de flamme e qu’il y aura un cataclysme, le château de carte va s’effondrer qui aura t’il à la place, j’ai peur. Il faut retrouver de saines valeur, le travail, la famille, les loisirs, le plaisir de vivre au détriment de l’argent à tous prix. Alain.

  10. Et ce n’est que la partie immergée de l’iceberg.
    A partir du moment ou de telles sommes d’argent sont en jeu , que ce soit concernant le prix des chevaux , les coûts d’organisation , les montants des récompenses etc , la rentabilité se doit d’être de mise et ce malheureusement bien trop souvent au détriment des chevaux.Si , et je l’ose esperer , beaucoup de cavaliers ont encore du respect pour leurs cheval , encore beaucoup plus et surtout les propriétaires ne voient en eux qu’une tirelire sur jambes qui doit souvent être sacrifiée au nom de la sacro sainte rentabilité.
    Et lorsqu’on parle de rentabilité , tous les moyens sont bons pour y arriver et encore une fois l’animal sera le seul a en faire les frais.
    Je ne parlerai même pas des colliers éléctriques pour chiens placés sur les jambes des chevaux…de la therebenthine appliquée à la brosse en fer sur les couronnes , des capsules métalliques sous les bandages des membres , les exemples sont infinis…
    Il est grand temps que le monde équestre et sportif en général se reveille…mais je pense qu’il va encore dormir quelques temps…

  11. ce n’est pas le fric le problème, car de l’argent dans le monde du cheval il en faut, le gros scandale c’est le manque de professionnalisme de la filière CSO où c’est un monde d’amateurs friqués qui se font plaisir. Rien à voir avec le monde des courses qui lui -quoiqu’on en dise- est hyper professionnel. De plus tant que la FFE n’aura de cesse de transformer la France du Cheval en un gigantesque poney-club multi-animations, ça n’est pas prêt de s’arranger.

  12. 1000% avec plj.mon fils st cavalier jeunes chevaux,il est parti de la maison depuis l age de 13 ans et demi il en a 23 maintenant, il m a toujours dit qu il y en avait que pour les gosses de riche !!!! Pendant que lui fait 14h par jour qu il deboure soigne, valorise, fait les boxes, et j en passe pour un salaire de 1200 € !!!! Quand il valorise des chevaux de haut niveau et qu on lui reprend pour des gamins qui ne savent même pas la morphologie du cheval !!! Qui ne savent pas détecter des coliques ou autre chose !! Et bien souvent qui ne savent pas monter !!! On a du souci à se faire !!!! ! heureusement que mon fils est un grand passionné c’est ça qui le sauve

  13. Blog fantastique
    Merci
    ……………………
    http://www.8ii.in

  14. Le fric pourri tout pauvre chevaux sacrifié pour la gloire de certain !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :