Archives du blog

Photo de la semaine : Orient Express HDC

jem2c-256_picc

Orient Express HDC et Patrice Delaveau lors des JEM 2014. Cliquer pour agrandir.

Orient Express, a fait ses adieux au public parisien

orient-3_picc_hdr

Orient Express, Patrice Delaveau et le drapeau tricolore, c’est terminé. L’étalon se consacrera désormais à sa carrière de reproducteur. Cliquer pour agrandir.

Un dernier petit tour et puis s’en va. Le Haras des Coudrettes d’Emmanuelle et Armand Perron-Pette a honoré ce samedi ses nouveaux retraités, Orient Express *HDC et Ornella Mail *HDC. Quoi de mieux pour cela que des adieux en grandes pompes, sous les projecteurs et devant le public acquis  des Longines Masters de Paris ?

Deux montures de référence certes, mais un seul cheval de légende : Orient Express à écouter le sélectionneur national Philippe Guerdat qui a salué, lui aussi avec émotion, le génie pure de l’étalon fils de Quick Star. Mais comme l’a si bien souligné Kevin Staut, ce n’est pas tant le cheval que l’extraordinaire couple qu’il faisait avec Patrice Delaveau qu’il faut retenir.

A 14 ans le crack prend une retraite bien méritée et un peu anticipée expliquée par son excès de générosité dans les sauts. Et Patrice Delaveau de rappeler des étoiles plein les yeux l’extraordinaire (et sonore) frappe du cheval à l’abord des obstacles, une qualité au final pénalisante en termes de longévité.

« C’est la première fois que je vis une telle soirée. Merci Emmanuelle et Armand de m’avoir permis de monter un tel champion. Merci à Orient pour tout ce qu’il m’a donné. Nous avons fait une carrière je pense fantastique avec beaucoup de victoires en Grand Prix et en équipe de France. Je dois dire que j’ai eu des moments fantastiques avec ce cheval. Je n’oublierai jamais » a déclaré Patrice Delaveau en selle sur Orient avant de compléter. « C’est un champion, il avait quelque chose en plus que beaucoup d’autres chevaux. C’est un cheval qui marquait énormément par le bruit qu’il faisait lorsqu’il sautait. Il frappait le sol d’une telle force qu’on pouvait l’entendre à 25 mètres. Il claquait le sol énormément, c’est aussi un peu pour ça qu’il s’est usé un peu prématurément, c’est qu’il donnait tellement… Depuis l’âge de 4 ans jusqu’à aujourd’hui 14 ans, il n’a jamais fait un saut à l’économie. Il a toujours donné tout son coeur.« 

L’histoire ne repasse jamais les plats et ne se refait pas. Quel dommage. Etre passé si près d’une médaille d’or à Caen lors des Jeux Equestres Mondiaux de 2014 …

Orient Express et Ornella Mail vont désormais se consacrer à leurs carrières respectives de reproducteurs.

Dernière victoire majeure, c’était au CSI 4* de La Corogne(Esp) en juillet 2016 :

Fin de carrière sportive anticipée pour Orient Express et Ornella Mail

orient

Orient Express et Patrice Delaveau lors des JEM de Caen

Orient Express HDC et Ornella Mail HDC feront leurs adieux à la compétition début décembre, à l’occasion des Longines Masters de Paris. Le Haras des Coudrettes, propriétaire de ces deux chevaux avec lesquels s’est illustré Patrice Delaveau a annoncé la nouvelle lundi 7 novembre.

Ce n’est pas un plan de départ à la retraite (anticipée) mais ça y ressemble bien un peu. A 14 ans seulement les deux cracks du Haras des Coudrettes tournent la page de la compétition, laissant un sentiment de vide dans le piquet du vice-champion du Monde. La décision est mûrement réfléchie du côté du couple Perron-Pette qui a anticipé ces départs par l’acquisition ces derniers mois de Leontine Z, et Aquila.

Il y a une vie après la compétition puisque ces deux cracks à l’origine de l’aventure HDC entameront une nouvelle vie consacrée à la reproduction. Orient Express notamment débutera sa nouvelle carrière d’étalon au Haras de la Forge.

L’actualité est parfois cruelle puisque cette annonce intervient quelques jours seulement après la victoire, à 17 ans, de Casall, l’étalon de  Rolf-Göran Bengtsson, dans le Grand Prix CSI 5* de Doha. Mais c’est ainsi. Les chevaux comme les humains sont inégaux devant les questions de santé. Il est surtout bien incertain de voir revenir au plus haut niveau à la suite d’une blessure un cheval mature. Orient Express en est malheureusement la parfaite illustration.

Blessé fin 2015, le fils de Quick Star n’est jamais revenu au mieux de sa forme. Malgré un début de saison 2016 encourageant, l’étalon a vu s’envoler les rêves olympiques de ses propriétaires et de son cavalier suite un épisode viral en mai dont s’est mal remis le petit crack. Comme si quelque chose s’était cassé dans cette belle mais délicate mécanique. Qui mieux que son cavalier pour le savoir ? « Je sens que le haut niveau ne l’amuse plus autant’, a confié avec résignation Patrice Delaveau.

Sur son mur Facebook, le champion Normand a livré, avec la sobriété toujours empreinte d’émotion qui le caractérise, son sentiment sur ce moment particulier de sa carrière. « Il est temps pour ces deux chevaux d’exception de profiter d’une retraite sportive amplement méritée. Tous ceux qui ont croisé la route d’Ornella Mail et Orient Express*HDC savent à quel point ils sont uniques mais aussi à quel point ils ont compté pour moi. Ils m’ont permis durant de nombreuses années de briller au plus haut niveau.
Je retiens d’Orient, sa générosité, son respect, son explosivité et son tempérament hors norme. Il m’a offert des moments d’une incroyable intensité, il m’a donné des émotions magnifiques. Ils sont gravés à jamais dans mon coeur. D’Ornella, cette coquine, je retiens ce tempérament volcanique de mama napolitaine, cette insoumission et ce génie. Mais aussi cette incroyable faculté de se retrouver dans des situations improbables et de nous en sortir comme par magie…
A bientôt quinze ans, ils vont profiter sereinement de leur nouvelle vie pendant que leurs collègues d’écuries vont prendre la relève comme Aquila qui sera du voyage pour le CSI 5* de Paris, là où vous pourrez saluer une dernière fois Ornella et Orient ».

ornella

Ornella Mail, « la coquine », sous la selle de Patrice Delaveau lors du Longines Paris Eiffel 2016

Les Jeux sont faits pour Orient Express

Orient

Patrice Delaveau et Orient Express (archives)

Quelle déception. Dire que Patrice Delaveau et Orient Express étaient attendus à Rotterdam est une quasi lapalissade. Las, si globalement (à l’exception notable de Pénélope Leprevost sur Flora de Mariposa) l’équipe de France est totalement passée à côté de de l’étape néerlandaise de la Coupe des nations, la vraie mauvaise nouvelle c’est le retour raté du couple vice-champion du monde. 8 points en première manche, 16 dans la deuxième, le score est lourd pour Patrice Delaveau qui selon toute vraisemblance a vu s’envoler ses chances de participer aux Jeux de Rio qui se dérouleront dans 42 jours.

De toute évidence le programme de préparation retenu par l’équipe du Haras des Coudrettes n’a pas permis d’amener Orient Express au mieux de sa forme le jour fatidique. Revenir au top niveau à 14 ans après une pause n’est décidément pas choses aisée d’autant que dans le cas du fils de Quick Star, un virus contracté courant mai aurait été le grain de sable qui aurait mis à mal le planning des compétitions en faisant sauter le rendez vous du CSI 5* de saint Tropez. Rester dans le coup n’est toutefois pas plus facile. Simon Delestre l’a démontré contre son gré avec un Qlassic Bois Margot bien fautif (8 et 12 points). Mais à la différence de Patrice Delaveau, le cavalier Lorrain a dans sa besace une belle monture de secours avec Ryan des Hayettes.

Les résultats complets de la Coupe des Nations de Rotterdam ici.

Ci-dessous la réaction de Philippe Guerdat recueillie par Elodie Mas pour L’Eperon-Cavadeos.

Festival Orient Express à Cagnes s/Mer

Del_Fotor

Patrice Delaveau et Orient Express HDC (archives)

Patrice Delaveau avait annoncé la couleur la semaine dernière. Qui veut aller loin ménage sa monture avait laissé comprendre le vice-champion du monde. Pour le retour de son crack à la compétition, le Normand qualifié au barrage le week-end dernier à Cagnes dans la version CSI 2* du GPA Jump Festival avait préféré se contenter de la 6ème place du GP et ne pas courir le barrage afin de ne pas brusquer les choses. Patrice Delaveau, compétiteur dans l’âme avait toutefois laissé comprendre que le cas échéant la semaine suivante, il se gardait la possibilité de desserrer le frein à main dans le CSI 3*. C’est chose faite. Le couple star s’est imposé dans le GP ouvert à une soixantaine de cavaliers. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Timothée Anciaume (Kiamon), orphelin de  Padock du Plessis monte sur la troisième marche du podium derrière l’allemand Gerrit Nieberg (Contagio). 

 

Reprise de compétition en douceur pour Orient Express HDC

orient1On a retrouvé Orient Express*HDC. Blessé en août dernier lors de l’étape Néerlandaise du Longines Global Champions Tour de Valkenswaard, il avait été annoncé que l’étalon de 14 ans (Quick Star x Kamtchatka par Le Tot de Semilly) resterait au repos jusqu’en novembre 2015. Patrice Delaveau avait toutefois indiqué que ce repos pourrait être prolonger si nécessaire afin que son crack aborde les Jeux olympiques de Rio dans la meilleure forme possible.

Le retour à la compétition s’est effectué en douceur, le premier week-end d’avril avec une participation au CSI 2* de Cagnes-sur-Mer. Le couple a pris la 6ème place du Grand Prix dominical sans toutefois courir le barrage pour ne pas brusquer les choses. La montée en puissance continue puisque Patrice Delaveau et son étalon star participeront à la fin de la semaine à un CSI 3*, toujours à Cagnes-sur-Mer. Le cavalier du Haras des Coudrettes n’exclut pas cette fois, s’il en a la possibilité, de pousser un peu les feux au barrage.

Orient Express HDC et Patrice Delaveau, un an après

JEMFa 477

A l’issue d’une fantastique finale tournante, Patrice Delaveau était sacré vice-champion du monde le 7 septembre 2014 à Caen.

07/09/2015 – Cette journée du 7 septembre n’est pas une journée équestre ordinaire. Il y a un an, jour pour jour, Patrice Delaveau, associé à son extraordinaire Orient Express HDC, était sacré vice-champion du monde dans le chaudron du stade de Caen.

JEM4B 062

Orient Express HDC en pleine action sous la selle de Patrice Delaveau lors des JEM.

De l’eau a coulé dans l’Orne depuis cette date. Si le couple perdure, une nouvelle blessure contractée lors du concours de Valkenswaard devrait éloigner quelque temps Orient Express de la compétition. Son retour pourrait intervenir au CSI de Lyon, début novembre.

Objectif Rio pour Patrice Delaveau et Orient Express HDC

Delaveau P

Patrice Delaveau, sur Orient Express*HDC, vice-champion du monde par équipes et en individuel aux JEM de Caen

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. La citation de Lamartine pourrait presque s’appliquer aux prochains Championnats d’Europe qui se dérouleront dans deux semaines à Aix-la-Chapelle (Allemagne). Car si la France aligne une séduisante équipe, Patrice Delaveau et Orient Express HDC, ce couple qui a fait battre si fort le cœur des Française aux Jeux Equestres Mondiaux de Normandie, ne seront pas du voyage.

La Fédération Française a rendu publique la composition de la sélection Tricolore. Figurent en titulaires : Simon Delestre (Ryan des Hayettes), Jérôme Hurel (Quartz Rouge), Pénélope Leprevost (Flora de Mariposa), Kevin Staut (Rêveur de Hurtebise HDC). RogerYves Bost, champion d’Europe en titre occupe la place de réserviste avec Qoud’Cœur de la Loge.

Une telle décision mérite quelques explications. Celles-ci ont été données par Emmanuèle Perron-Pette, la propriétaire du Haras des Coudrettes dans les colonnes du site Grand Prix Replay. Point de psychodrame donc mais une stratégie réfléchie et partagée entre propriétaires cavaliers et le staff fédéral. L’objectif affiché, dans la perspective des Jeux olympiques qui se dérouleront dans 10 mois, est d’assurer la meilleure préparation possible pour Orient Express HDC afin qu’il aborde cette manifestation sportive majeur au sommet de sa forme.

Le choix semble de prime abord douloureux pour le Haras des Coudrettes mais cette écurie de haut-niveau a la chance d’avoir plusieurs fers au feu notamment avec Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise HDC. « Je pense que c’est l’année de Kevin et Rêveur. Ils sont en excellente forme et ont toutes leurs chances à Aix » estime Emmanuèle Perron-Pette.

Face à d’autres cavaliers français compétitifs, Patrice Delaveau a vu s’envoler toute chance de sélection pour Aix lors du CSIO d’Hickstead où Lacrimoso 3*HDC s’est illustré par deux refus inquiétants sur la rivière.

Patrice Delaveau repêché pour la finale de Las vegas

JEMFa 160

Patrice Delaveau et Orient Express HDC (JEM) Cliquer pour agrandir.

Suite au forfait de Simon Delestre, Patrice Delaveau se trouve qualifié pour les finales de la Coupe du Monde de jumping qui se dérouleront cette année à Las Vegas (15-19 avril). Le vice-champion du monde fera le voyage avec son fidèle et unique Orient Express HDC. Le Normand retrouvera dans la capitale du jeu deux autres Français, Kevin Staut et Pénélope Leprévost après avoir peaufiné cette fin de semaine les derniers réglages au CSI5* de Bois-le Duc (Pays-Bas). En raison d’une fin de saison en demi-teinte Patrice Delaveau est sorti du top 10 et pointe à la 12ème place au classement permanent FEI.

Orient Express*HDC, meilleur Cheval de l’année 2014

JEM2c 252

Orient Express HDC et Patrice Delaveau – JEM 2014 – Cliquer sur la photo pour agrandir

Orient Express*HDC a été désigné meilleur Cheval de l’année 2014 par les internautes de Cavadeos avec plus de 78% de voix dans sa discipline du CSO, une distinction qu’il a déjà remportée …en 2013.

Né en 2002 () au Haras de la Gisloterie de Patrice Bourreau , Orient Express*HDC est un étalon SF fils de Quick Star x Kamtchatka par Le Tot de Semilly.

Elite à 5 ans, Champion des 6 ans, Champion de France Pro1 en 2010 sous la selle de Jonathan Tirard, alors cavalier du Haras du Plessis il est acquis en mars 2011 par le Haras des Coudrettes qui le confie à Patrice Delaveau.

Après une année 2013 particulièrement riche (1er du Grand Prix 1m60 au CSI 5*W d’Helsinki, 1er du Grand Prix 1m60 au CSIO 5* de La Baule, 3ème du Grand Prix au CSI 3*au Mans, 3ème du Grand Prix 1m60 au CSIO 5* d’Aix la Chapelle, 1er de la Finale de la Coupe des Nations 2013 au CSIO 5* de Barcelone avec l’équipe de France, 2ème au CSI 5 étoiles W – Epreuve internationale (1,50 m) de Stuttgart) le cheval signe un très beau doublé en 2014 avec le titre de Vice-Champion du monde par équipe et en individuel aux Jeux Equestres Mondiaux.

Orient Express, c’est naturellement son cavalier qui en parle le mieux. « C’est une machine à gagner, un cheval très rare. Quand il entre en piste, il ne veut pas toucher aux barres. Il a un mental incroyable, du sang, il tire un peu, mais juste ce qu’il faut, et il est facile à monter dans sa morphologie. Son défaut est de se précipiter un peu parfois sur les barres en voulant trop bien faire. À la maison, c’est un autre cheval, il est plutôt fainéant. En balade, il cherche sans arrêt à manger … » indique Patrice Delaveau sur le site du Haras des Coudrettes.

Orient Express HDC : cheval de coeur, cheval au grand coeur

DEL

Deux cavaliers en particulier cette semaine n’ont eu de cesse de tresser des louanges et de rendre hommage à leur monture : Beezie Madden en référence à son fidèle Cortes C et Patrice Delaveau avec Orient Express HDC. Si l’étalon fils de Quick Star est assurément le cheval de coeur du cavalier français, il est aussi un cheval au grand coeur, ce qui renforce toute sa qualité. A propos des deux tours de samedi, le cavalier français a répété en boucle aux médias que son cheval « avait mis son coeur sur la piste » et, « tout fait pour ne pas toucher les barres » malgré parfois des situations désagréables.