Orient Express, a fait ses adieux au public parisien

orient-3_picc_hdr

Orient Express, Patrice Delaveau et le drapeau tricolore, c’est terminé. L’étalon se consacrera désormais à sa carrière de reproducteur. Cliquer pour agrandir.

Un dernier petit tour et puis s’en va. Le Haras des Coudrettes d’Emmanuelle et Armand Perron-Pette a honoré ce samedi ses nouveaux retraités, Orient Express *HDC et Ornella Mail *HDC. Quoi de mieux pour cela que des adieux en grandes pompes, sous les projecteurs et devant le public acquis  des Longines Masters de Paris ?

Deux montures de référence certes, mais un seul cheval de légende : Orient Express à écouter le sélectionneur national Philippe Guerdat qui a salué, lui aussi avec émotion, le génie pure de l’étalon fils de Quick Star. Mais comme l’a si bien souligné Kevin Staut, ce n’est pas tant le cheval que l’extraordinaire couple qu’il faisait avec Patrice Delaveau qu’il faut retenir.

A 14 ans le crack prend une retraite bien méritée et un peu anticipée expliquée par son excès de générosité dans les sauts. Et Patrice Delaveau de rappeler des étoiles plein les yeux l’extraordinaire (et sonore) frappe du cheval à l’abord des obstacles, une qualité au final pénalisante en termes de longévité.

« C’est la première fois que je vis une telle soirée. Merci Emmanuelle et Armand de m’avoir permis de monter un tel champion. Merci à Orient pour tout ce qu’il m’a donné. Nous avons fait une carrière je pense fantastique avec beaucoup de victoires en Grand Prix et en équipe de France. Je dois dire que j’ai eu des moments fantastiques avec ce cheval. Je n’oublierai jamais » a déclaré Patrice Delaveau en selle sur Orient avant de compléter. « C’est un champion, il avait quelque chose en plus que beaucoup d’autres chevaux. C’est un cheval qui marquait énormément par le bruit qu’il faisait lorsqu’il sautait. Il frappait le sol d’une telle force qu’on pouvait l’entendre à 25 mètres. Il claquait le sol énormément, c’est aussi un peu pour ça qu’il s’est usé un peu prématurément, c’est qu’il donnait tellement… Depuis l’âge de 4 ans jusqu’à aujourd’hui 14 ans, il n’a jamais fait un saut à l’économie. Il a toujours donné tout son coeur.« 

L’histoire ne repasse jamais les plats et ne se refait pas. Quel dommage. Etre passé si près d’une médaille d’or à Caen lors des Jeux Equestres Mondiaux de 2014 …

Orient Express et Ornella Mail vont désormais se consacrer à leurs carrières respectives de reproducteurs.

Dernière victoire majeure, c’était au CSI 4* de La Corogne(Esp) en juillet 2016 :

Publicités

Publié le 3 décembre 2016, dans Actualités, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :