Saut Hermès : le bout du tunnel pour Kevin Staut

Kebin Staut et Cheppetta

Soyons francs. Kevin Staut a créé un peu la surprise ce dimanche en remportant, après six années vierges de victoires à ce niveau, le très disputé et convoité Saut Hermès aux commandes de Cheppetta. Preuve de de sa compétitivité retrouvée, il s’offre le luxe de battre au barrage le meilleur couple au monde du moment, le Suédois Henrik von Eckermann-King Edward, deuxième, ainsi que le numéro 1 mondial Peder Fredricson ( Hansson WL), troisième.

Pour une fois, Henrik von Eckermann et King Edward ont dû se contenter de la deuxième place

Le lieu a beau être éphémère Kevin Staut espère bien que sa victoire du jour au Saut Hermès est annonciatrice de son grand retour au plus haut niveau. Une victoire en  5*, il en avait presque oublié le goût mais sans, jamais en perdre l’envie. 

Comme il devait l’expliquer en conférence de presse, il fallait laisser du temps au temps et laisser les graines semées germées. Après les années fastes de l’association avec le Haras des Coudrettes, son choix de s’installer à son compte à été payé au prix fort. On ne met pas en place du jour au lendemain un « système » pour être au plus haut-niveau. Pendant tout ce temps d’attente il faut être patient et résilient et surtout faire contre mauvaise fortune bon cœur en acceptant un effacement relatif de la scène internationale.

Cette page est en train de se tourner. Avec beaucoup de sérénité le Normand a indiqué être désormais prêt. La victoire signée avec Cheppetta dans le redoutable Grand Prix dessiné par Santiago Varella n’est pas de son propre aveu un coup aléatoire mais, la partie émergée du travail engagé. Déjà Kevin Statut dessine un horizon. Celui de Versailles et des Jeux Olympiques de 2024. Il en sera, il l’espère bien.

Le classement complet, ici.

Journée faste pour Kevin Staut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.