Uitlanders quitte les écuries de Benoît Cernin

Uitlander du Ter sous la selle de Benoît Cernin dans le GP 5* de Valence

C’est un véritable coup de tonnerre dans le ciel du jumping hexagonal et dans celui plus personnel de Benoît Cernin. On a appris samedi 19 février que les propriétaires d’Uitlanders du Ter (Isabelle Ghidalia) avaient retiré brusquement leur cheval des écuries du cavalier de Génelard. 

Une page se tourne pour Benoît Cernin qui a dit adieu de ses propres mots à, « son plus fidèle coéquipier », l’un des artisans principaux de sa fulgurante ascension au plus haut niveau (à relire ici sous la plume de nos amis de Le Cheval).

Sous la selle du cavalier de Saône-et-Loire depuis 2015, ce fils de Clinton a connu une ascension régulière, du titre de champion de France pro Elite en 2019 aux CSI 5* en passant par des participations à l’équipe de France (cette fois c’est découvrir là avec nos confrères de Grand Prix.info).

Uitlanders et Benoît Cernin formaient surtout l’un de ces rares un couples star, connus, appréciés et suivis du grand public. La régularité et la qualité du cheval d’un côté, la personnalité abordable et sympathique de Benoît Cernin de l’autre n’étaient pas étrangères à ce succès.

A 14 ans, Utlanders du Ter a encore quelques saisons devant lui même si un halo de mystère entoure son avenir proche. Du côté de Benoît Cernin, la vie va continuer différemment mais continuer. L’année 2021 a été la plus faste de sa carrière, la plus belle en termes de victoires.

A 33 ans, et un solide palmarès sous le pied, Benoît Cernin n’est pas démuni : « J’ai de très bons jeunes chevaux et je peut compter sur Aramis qu’on vient d’acheter, Deuxcatsix, Cookie, Dynamite et de nouvelles recrues » confie-t-il. Comme beaucoup de cavaliers, le champion de France 2019 sait que son maintien à haut niveau passe aussi par une activité de commerce. « Nous avons vendu Cappuccino avec mes copropriétaires et recherchons la perle rare ». La « perle rare », autrement dit, un qualificatif qui collait parfaitement à Uitlanders. Bon vent à tous les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.