Vigo d’Arsouilles a tiré sa révérence

vigo

Vigo d’Arsouilles sous la selle de Philippe Le jeune

L’histoire des sports équestres c’est avant tout celle de couples mythiques. Ce n’est pas vieux mais Vigo d’Arsouilles et son cavalier, le truculent Belge Philippe Le jeune ont à ce titre inscrit leur nom sur les tablettes de ceux qui à un moment donné ont marqué le jumping international. Ceux qui font déplacer la foule vers la lice et retenir leur respiration le temps d’un tour. A ce titre dans les noms que l’on retient de la première décennie des années 2000 il est difficile d’oublier ceux de Philippe Le jeune et de Vigo d’Arsouilles. La disparition à 21 ans de l’étalon BWP fils de Nabab de Rêve referme une belle page dont les principaux faits d’armes sont un titre de champion du monde en 2010 et de nombreuses victoires en Coupe des nations. Des succès sportifs prolongés par une carrière de reproducteur remarquable.

Publicités

Publié le 28 juillet 2019, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :