Paris : Hermès Ryan, le bijou retrouvé

72855cb5-01e9-4b31-95fb-654ba6166394

Hermès Ryan et Simon Delestre. ©Aléa pour EEM

Hermès Ryan, l’éblouissant petit alezan de Simon Delestre a retrouvé tout son lustre et sa superbe après une interminable parenthèse que l’on espérait fermée en mars dernier par sa victoire dans le Saut Hermès. Il fallait toutefois s’en assurer et se rassurer. C’est chose faite. L’ex couple phare de l’équitation hexagonale a livré une prestation exceptionnelle pour le Grand Prix des Masters Longines qui se disputait dans le cadre du salon du cheval de Villepinte. Et comme un bonheur arrive rarement seul, le public parisien a eu droit à un rarissime podium 100% français avec Kevin Staut (For Joy) et Roger-Yves Bost (Sangria du Coty) respectivement second et troisième. Une belle note tricolore dans un océan d’anglophonie.

Cette édition 2019 des Longines Masters avait un avant goût de noël. Sans être cocardier le public parisien à les yeux de Chimène pour les enfants du pays. Mais il lui aura fallu être patient pour qu’ un Français remonte sur la première marche du podium. Le deuxième motif de satisfaction réside dans le fait que le sacre de Simon Delestre est un peu l’arbre qui cache la forêt, en l’espèce une incroyable série de bonnes prestations de ses compatriotes engagés dans l’épreuve. Avec une mention spéciale pour Kevin Staut dont la maestria sur For Joy est tout bonnement hallucinante en précision, efficacité, légèreté, fluidité. On admire souvent, à juste titre, la qualité de l’équitation de Marcus Ehning mais celle du Normand n’a rien à lui envier.

Reste le cas d’Hermès Ryan des Hayettes et ses perspectives d’avenir. Echaudé par l’épisode de Rio, Simon Delestre a indiqué qu’il ne vise pas une sélection pour les Jeux de Tokyo. Le motif avancé est celui de l’âge. Ryan aura 15 ans mais cela doit être apprécié au cas par cas en fonction de l’état physique du cheval, à âge égal, certains étant plus usés ou fragiles que d’autres. Le fils d’Hugo Gesmeray s’inscrit dans cette dernière catégorie : une superbe mécanique mais particulièrement délicate. Le choix se comprend même si se renoncement se paye au prix fort : ne jamais entrer dans la légende olympique. Il faut néanmoins savoir goûter les instants de bonheur quand ils se présentent. Simon Delestre, tout à sa joie, n’a pas manquer de saluer un Ryan « exceptionnel », particulièrement rapide au sol.  « Il est vraiment bien depuis son début de saison indoor et conclut la deuxième meilleure saison de sa carrière » a déclaré le Lorrain.

Le classement complet, ici.

Publié le 9 décembre 2019, dans Actualités, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :