JEM : Scott Brash ou le handicap du favori

Scott Brash

Et une victoire de plus. L’Écossais Scott Brash, en selle sur Hello Sanctos, a remporté ce week-end le Grand Prix (classement intégral ici) de la 11e étape du circuit du Global Champions Tour, à Londres, dernière répétition avant les Jeux Équestres Mondiaux. Le numéro 1 mondial devance Ludger Beerbaum (Zinedine), et le Néerlandais Maikel Van der Vleuten (VDL Groep Verdi).

Ce nouveau succès confirme l’insolent leadership du Britannique sur le circuit mondial. Revers de la médaille, il en fait aussi « l’homme à battre ». Sur le papier, Scott Brash, va boucler ses valises pour la Normandie avec l’étiquette de favori, un statut lourd à porter mais aussi, trompeur.

Tout d’abord, parce que statistiquement, l’inespérée balade à la place de premier mondial est vouée à se terminer un jour. Et rien ne dit que la première semaine de septembre constituera l’apogée de l’exceptionnel parcours du cavalier d’Édimbourg.

Ensuite, parce qu’en focalisant le feu des projecteurs, Brash occulte d’autres compétiteurs particulièrement bien affûtés. A ce titre, l’étape Londonienne est riche d’enseignements. A commencer, par la trajectoire ascendante de l’inoxydable Ludger Beerbaum, véritable machine à sans faute, qui se classe deuxième sur un Zinedine pourtant pas au top mais, crédité à l’issue du GP de trois tours sans pénalités. Cavalier particulièrement expérimenté, il y a fort à parier que l’Allemand ira à Caen, le couteau entre les dents, déterminé à revenir avec la couronne de Champion du Monde.

Enfin, parce que les outsiders, sur des chevaux de très grande qualité sont légions. La timide Katie Dinan en a fait toute la démonstration à Londres. La jeune américaine ne fait pas partie de la sélection US pour les JEM mais, elle a démontré sur son extraordinaire Nougat du Vallet, malgré sa chute au barrage,  que des surprises sont toujours possibles. Attention également à ne pas sous estimer les Français, peut être moins bien équipés, mais qui, à quelques kilomètres seulement de leur foyer pour certains, auront à cœur de briller. A commencer par Pénélope Leprevost et sa surprenante Flora de Mariposa, qui devrait, selon toute vraisemblance, faire partie de la sélection Tricolore.

Publicités

Publié le 18 août 2014, dans Longines Global Champions Tour, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :