Bosty et Pénélope Leprevost font l’impasse sur la finale Coupe du Monde de Lyon

bordeaux2 099Roger-Yves Bost, Champion d’Europe en titre et Pénélope Leprevost ont annoncé cette semaine qu’ils ne participeront pas à la finale de la Coupe du Monde de Jumping qui se déroulera du 17 au 21 avril à Lyon. Le premier avance  le manque de condition et  l’insuffisante préparation de Myrtille Paulois suite à un hématome. La seconde qui ne s’attendait pas à être repêchée explique qu’elle s’est déjà engagée pour d’autres concours en extérieur notamment, le Global Champions Tour à Anvers, le week-end du 25 avril.

Décidément le temps passe et les principes aussi. Les cavaliers français de 2014 ne semblent pas partager l’idée de leur illustre compatriote le baron Pierre de Coubertin pour qui, « l’important, c’est de participer ». Bosty et Pénélope Leprevost puisque c’est d’eux dont il s’agit se refusent à faire de la figuration à Lyon même si dans le sport rien n’est jamais écrit et même si la France est l’hôte de la finale de la Coupe du Monde indoor, un événement qui n’est pas prêt de se reproduire de sitôt. Les organisateurs et le public français apprécieront.

On peut comprendre techniquement les éléments avancés. Notamment que Bosty souhaite préserver sa jument de tête pas complétement remise d’un hématome sans gravité mais qui a freiné sa préparation avec en arrière fond le souci de disposer d’une monture à 100% opérationnelle pour les JEM de Normandie. Pourtant, au plan sportif il est fort dommage que le champion d’Europe ne soit pas présent a un des plus beaux rendez-vous du calendrier de la FEI, même avec un cheval de réserve. Bosty explique que Nippon d’Elle s’est blessé au Saut Hermès et ne s’est pas complètement remis de sa blessure. Dont acte mais cette capacité à jeter l’éponge laisse un goût amer.

Le forfait de Maikel Van De Vleuten annonçé également cette semaine offrait à première vue une chance inespérée à Pénélope Leprevost. Las, la Normande avance de façon un peu courte ne pas avoir prévu dans son programme de participer à la finale. « Si j’avais su avant, j’aurais organisé mon programme pour pouvoir m’y rendre. Je n’avais pas intégré cet événement dans mon planning de concours. J’ai prévu d’autres choses pour mes chevaux. Je serai au CSIO 5* de Lummen à la fin du mois. Évidemment j’aurais aimé y participer parce que c’est en France, mais ce ne serait pas raisonnable pour mes chevaux. Nice Stephanie se rendra au Global Champions Tour à Anvers, le week-end du 25 avril, où elle débutera sa saison extérieure et Flora de Mariposa est trop jeune pour participer à une telle compétition. J’aurais éventuellement pu y emmener Nayana mais elle est moins en forme en ce moment et elle a énormément donné l’année dernière. Par respect pour elle, il n’est pas question de l’emmener dans dix jours à la finale alors qu’elle n’a pas du tout été préparée pour cela ».

Une fois encore, l’argument est réel au plan technique. Pour autant il ne s’agit pas d’un concours ordinaire et la réaction de la Française est d’autant plus incompréhensible que la lutte dans la Ligue Ouest Européenne a été acharnée tout au long de la saison hivernale  pour tenter d’arracher une qualification. Tant et si bien qu’après avoir appris la décision de la cavalière Normande, le Hollandais volant, Maikel Van der Vleuten est revenu sur sa première déclaration et a annoncé dans un surprenant contrepied  qu’il participera comme initialement prévu à la finale dans la capitale des Gaules.

Publicités

Publié le 9 avril 2014, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :