Archives du blog

Affaire Guerdat : la parole à la défense

Steve

Steve Guerdat. Cliquer pour agrandir.

Comme l’y autorise le règlement de la Fédération Équestre Internationale, Steve Guerdat a tenu à faire part de ses explications aux instances sportives équestres suite à sa suspension pour résultats positifs à l’issue d’un contrôle anti-dopage réalisé au CSIO de La Baule. Ces échanges se sont déroulés jeudi 23 juillet par le biais d’une conférence téléphonique comme l’autorise la procédure. Le champion olympique était assisté de son avocat, de son conseiller juridique, du vétérinaire de la Fédération Suisse des Sports Équestres) ainsi que de son propre vétérinaire.

Sans surprise, le Jurassien a demandé la levée de sa suspension provisoire de 2 mois en faisant reposer son argumentation sur une contamination alimentaire involontaire. Le site Suisse « Le Cavalier Romand » reprend le courrier d’une de ses lectrices, Isabel Balitzer-Domon, qui avance une explication possible aux contrôles positifs. Selon cet éleveur, cavalière et ancienne journaliste, la présence de coquelicot dans le foin pourrait être en cause. « Toutes les variétés de Papaver (nom scientifique du coquelicot) contiennent des alcaloïdes opiacés dont les plus connus sont la codéine et la morphine… soit précisément les substances qui ont été retrouvées sur Nino et Nasa » écrit notamment Isabel Balitzer-Domon. Une explication qui concorde avec celle du Dr Charles Trolliet, vétérinaire et président de la Fédération suisse des sports équestres (FSSE) qui rappelle dans un entretien accordé à la télévision Suisse (RTS) que trois suspensions ont été levées en décembre dernier avec des chevaux positifs aux mêmes substances que celles relevées dans les organismes des chevaux du champion suisse ( pour voir la vidéo cliquez ici).

La balle est désormais dans le camp du Tribunal de la FEI qui doit examiner le plaidoyer présenté par Steve Guerdat et rendre sous peu son verdict, en début de semaine prochaine selon certaines sources.

Le champion olympique de Londres en 2012 a reçu un très large soutien du monde équestre et notamment de ses pairs, à l’image de celui de Gregory Wathelet. La suspension en cours est particulièrement problématique pour Steve Guerdat qui en l’état ne pourrait participer eux championnats d’Europe à Aix-la-Chapelle en août mais aussi, pour l’équipe Suisse de CSO qui doit gagner sur les terrains sa qualification pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016.

Soutien à Steve Guerdat

GPlabaule1 871

Quel gâchis. La victoire de Steve Guerdat associé à Nino des Buissonnets avait donné lieu à l’une des très rares manifestations de joie du cavalier Suisse d’un tempérament plutôt réservé.

La victoire était trop belle, et la joie de Steve Guerdat trop éclatante. Il fallait bien que quelque chose vienne gâcher la fête. Deux mois après la superbe victoire du Jurassien dans le Grand Prix du CSI 5* de la Baule, la FEI, dans un communiqué très prudent, indique avoir suspendu automatiquement pour deux mois à titre provisoire le champion Suisse en raison de résultats positifs à deux contrôles anti-dopage effectués à La Baule.

Dans un communiqué diffusé mardi 21 juillet après-midi, la FEI indique que des substances dopantes telles que la codéine, l’oripavine et la morphine ont été décelées lors d’un contrôle sur Nino des Buissonnets et Nasa à l’issue du CSIO de La Baule (16 et 17 mai). Steve Guerdat avait remporté le Grand Prix avec le premier et, s’était était classé 3ème du mythique Derby avec le second.

La FEI n’écarte pas la possibilité que ces résultats positifs soient liés à une contamination des aliments donnés aux chevaux de Steve Guerdat. Il n’empêche, c’est un coup très dur pour le fils du sélectionneur national Français qui voit non seulement sa probité mise en cause mais qui d’autre part, ne pourra en raison de sa suspension participer aux championnats d’Europe qui se dérouleront du 11 au 23 août à Aix-la-Chapelle.

Plus que jamais, dans l’attente d’un jugement définitif, la présomption d’innocence doit bénéficier au cavalier Suisse dont la moralité n’a jamais été prise en défaut. C’est d’ailleurs ce que rappelle sur son site le champion olympique lorsqu’il évoque qu’il est un cavalier « reconnu pour le très grand respect qu’il a envers les chevaux ». Une qualité qui lui permet d’afficher aujourd’hui, dans l’épreuve, le soutien total de ses propriétaires et sponsors.

On sait pourtant que des tests positifs déclenchent une véritable machine administrative infernale et que le renversement de la preuve sera une chose difficile à établir dans un contexte ou l’industrialisation de la fabrication des aliments pour chevaux s’inscrit dans une chaîne longue et complexe. Le cavalier et son équipe, après s’être déclarés atteints et profondément attristés par la décision de la FEI ont indiqué se consacrer désormais à la recherche de la cause de la contamination et d’indiquer en conclusion : « Steve Guerdat se montre confiant de livrer des explications convaincantes, au vu des cas précédents rappelés par la FEI.« 

Dans ces moments difficiles, la rédaction de « Planète CSO » assure Steve Guerdat de toute sa confiance et invite tout un chacun à lui manifester son soutien sur son mur Facebook.