Archives du blog

Le propriétaire de Chesall Zimequest récompensé

08/06/2017 ; Cannes ; Cannes Global Champions Tour CSI5*/2* ; Sp

Simon Delestre & Chesall Zimequest, Benoît Zimmermann et Christian Baillet ©Sportfot

Benoît Zimmermann, propriétaire de Chesall Zimequest, le talentueux hongre alezan de 2005 (Holst, Casall Ask x Milva V x Concerto 4) a reçu le trophée du Propriétaire de l’Année 2016 par le Club International des propriétaires de chevaux de saut d’obstacles (Jumping Owners Club).

Sous la selle du cavalier Olympique Simon Delestre, Chesall Zimequest a obtenu de nombreux classements et victoires tout au long de l’année 2016, notamment deux victoires au CSI 5* de Saint- Tropez, une victoire dans les Grand Prix de Valence et Knokke, une deuxième place dans le Grand Prix du Global Champions Tour de Rome et une deuxième place dans le Grand Prix Coupe du Monde à Oslo. Le couple s’est également brillamment illustré à de nombreuses autres reprises au plus haut- niveau tout au long de l’année 2016.

Le trophée fut présenté à Benoît Zimmermann le 9 juin 2017, à Cannes, par Christian Baillet, Président du Club des Propriétaires et François Bourey, Président du Jumping International de Cannes.

Le Trophée du Propriétaire de l’année a été créé en 2004. Il se base sur la classification cheval-cavalier établie tout au long de l’année, sur la base des points gagnés. Le propriétaire du cheval qui finit en tête de ce classement reçoit le titre de Propriétaire de l’Année ainsi qu’une magnifique sculpture originale en bronze, créée spécialement pour le Club des Propriétaires.

Christian Baillet fut particulièrement honoré de présenter le trophée à M. Zimmermann : «Le Trophée du Propriétaire de l’Année récompense un fidèle supporter de notre sport, dont la passion pour les chevaux l’a amené à faire naître, élever et acquérir des chevaux de haut-niveau pour les confier à Simon Delestre, mais également à soutenir le cavalier Lorrain par le biais de sa société Factum. Je suis très heureux de pouvoir récompenser l’engagement de M. Zimmermann pour notre sport. Il soutient fidèlement Simon Delestre depuis de nombreuses années et le Club est fier de pouvoir lui apporter un peu de la reconnaissance qu’il mérite. »

Benoît Zimmermann, a quant à lui confié l’importance de cette récompense : « Je suis ému et fier de recevoir cette distinction que je dois à un cheval extraordinaire et au couple magique qu’il forme avec Simon Delestre ! Chesall Zimequest entre dans le club très fermé des chevaux qui ont reçu la distinction du Jumping Owners Club et où figurent des chevaux mythiques comme Hickstead, Big Star, Cella, Shutterfly, Casall ASK et Quickly de Kreisker. Ce prix, qui revient pour la première fois à un Français, rappelle que les propriétaires de chevaux sont partie essentielle et intégrante de toute équipe sportive de haut niveau. Ils prennent des risques, soutiennent leurs chevaux, aident à établir la stratégie optimale avec le cavalier et vibrent à chaque épreuve. Chesall Zimequest gagne grâce à son respect et à sa sensibilité ; certains disent de lui qu’il a des yeux au bout des sabots! Sa rencontre avec Simon l’a révélé dans l’excellence, en l’espace de 2 ans. Je remercie Simon de m’avoir donné la chance de m’associer à cette extraordinaire aventure. La gratification du Club des Propriétaires m’incite encore plus à tout mettre en œuvre pour réussir à faire naître des chevaux d’exceptions, de les élever et de les faire progresser, sans oublier de monter et de sauter avec mes propres chevaux pour le plaisir, pour le sport mais également pour mieux ressentir et comprendre les chevaux. Cela m’encourage également à toujours soutenir ce champion, Simon Delestre, dans un sport qui nous apprend de nouvelles choses, chaque jour. Vive notre magnifique passion et si exigeante discipline qu’est le Jumping. »

 

Communiqué

Chesall Zimequest, meilleur cheval au classement mondial WBFSH Rolex 2016

chesall_picc

Chesall est un habitué des remises des prix avec Simon Delestre

Chesall Zimequest (Casall x Concerto II), propriété de Benoit Zimmermann, à remporté le classement 2016 (période du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016) du WBFSH Rolex World Ranking pour éleveurs de chevaux d’obstacles. La World Breeding Federation for Sport Horses (WBFSH) est une fédération de stud books de chevaux de sport qui regroupe des stud books du Monde entier.

Né chez Günter Schüder, Chesall Zimequest, est un Holsteiner de 11 ans par Casall et Concerto II. Il s’est illustré par sa très grande régularité dans ses classements tout au long de l’année sous la selle de Simon Delestre.

Le classement complet ici.

C’est reparti comme en 14 pour Simon Delestre

Simon Delestre et Chesall Zimequest (archives)

Simon Delestre et Chesall Zimequest (archives)

Simon Delestre a refermé ce jour la parenthèse douloureuse des Jeux Olympiques. Pour sa première sortie post-Rio, le numéro 1 Français associé à Chesall Zimequest s’est imposé dans le Grand Prix du CSI 4* de Valence.

Même si les cavaliers étrangers avaient pour la plupart fait l’impasse – essentiellement pour des raisons de calendrier – sur cette deuxième édition de ce très beau CSI proposé par le Haras des Grillons, les Français en revanche s’étaient déplacés en masse en terres drômoises, logiquement attirés par une organisation et une logistique de très haut niveau.

Au final, la hiérarchie hexagonale, à quelques ajustements près, a bien été respectée puisque Simon Delestre s’est retrouvé sur le podium encadré par Kevin Staut, 2ème avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC et Roger-Yves Bost, 3ème sur Sangria du Coty.

Ce faisant, le Lorrain réalise un beau pied de nez à l’égard d’un destin olympique avorté. « On passe du tout au rien en un instant, et il faut réussir à encaisser les victoires comme les défaites. Après ce qu’il m’est arrivé, c’est bien d’avoir retrouvé un bon sentiment aussi rapidement et ma compétitivité sur le premier concours en rebondissant avec une victoire » a sobrement déclaré le cavalier de Solgne à l’issue de l’épreuve  .

La roue de la chance semble désormais tourner dans un sens favorable pour Simon Delestre qui devrait avoir à coeur de reconquérir sa place de numéro 1 mondial dans les mois qui viennent. Voilà Christian Ahlmann prévenu.

Dans un article que lui avait consacré Le Monde en 2013, Sylvie Chayette voyait dans le champion « un cavalier pur sang« . On connait la fragilité mais aussi la qualité de cette race de chevaux. Interrogé Kevin Staut décrivait alors son ami comme un compétiteur doté « d’un esprit combatif extraordinaire » avant d’ajouter « Certains croient que c’est une grande gueule, c’est sa manière de se motiver. Mais il assume tout, ses qualités et ses défauts. Ses erreurs et ses succès. »

Le classement intégral du GP ici.