Contrôle anti-dopage : Nadja Peter Steiner dans la tourmente

EmptyName 1

Saura de Fondcombe sous la selle de Nadja Peter Steiner

Mardi 14 novembre, la Fédération Suisse des Sports Équestres a révélé que Nadja Peter Steiner (33 ans/86ème mondiale) faisait l’objet d’une suspension  provisoire par la Fédération Équestre Internationale dans l’attente d’une décision du Tribunal de la FEI.  Sa jument Saura de Fondcombe a été contrôlée positive dans la tournée marocaine lors du CSI3*-W de Tétouan qui se déroulait du 5 au 8 octobre 2017. C’est un véritable coup de massue pour la Suissesse qui clame son incompréhension et son innocence.

La suspension provisoire de Nadja Peter Steiner s’applique tant aux concours internationaux que nationaux. Saura de Fondcombe est également suspendue pour deux mois, jusqu’au 8 janvier 2018. En outre, le caractère positif du contrôle entraîne la disqualification automatique du couple pour l’ensemble des épreuves du CSI3*-W de Tétouan. Nadja Peter Steiner se voit ainsi privée de sa victoire dans le Grand Prix et doit rendre tous les gains acquis.

Cinq jours plus tard, lors du CSIO3*-W de Rabat,  Saura de Fondcombe a fait l’objet d’un nouveau contrôle qui s’est révélé négatif.

Le produit décelé à Tétouan est de l’o-desmethyltramadol. Il s’agit d’un analgésique utilisé pour le traitement d’états de douleurs en médecine humaine et il n’est pas autorisé pour les chevaux. «Je suis profondément choquée par le résultat du contrôle de médication de Saura de Fondcombe, sachant qu’il n’y a aucune explication», a déclaré Nadja Peter Steiner. «Ni moi, ni personne de mon entourage n’avons administré la substance détectée. Le respect des dispositions anti-dopage est de la plus haute importance pour moi et je soutiens à 100 % la prévention du dopage de la FEI. Nous les cavaliers sommes particulièrement sensibles à ce thème et pour nous, le bien-être de nos partenaires chevaux est prioritaire».

Les questions de contrôles positifs doivent être appréhendées avec beaucoup de recul et de prudence. En 2015, à l’issue d’une longue procédure, deux autres cavaliers Suisses, Steve Guerdat et Alessandra Bichsel ont été reconnus innocents de tout comportement fautif ou négligence dans les procédures antidopage ouvertes contre eux. Un dénouement a priori surprenant mais pourtant acquis de haute lutte par Steve Guerdat qui a réussi à fournir des  preuves concluantes et détaillées attestant que les contrôles anti-dopage positifs des chevaux concernés étaient liés à une contamination alimentaire. Il faut être réaliste, ce tour de force a été permis par la notoriété du champion qui a réussi à mobiliser des moyens hors normes, non accessibles à des cavaliers moins capés.

Qu’en sera-t-il pour Nadja Peter Steiner ? Ses déclarations d’innocence et de bonne foi, ainsi que son comportement toujours exemplaire,  risquent d’être de peu de poids face à un Tribunal de la FEI en attente de faits concrets. Dura lex sed lex. C’est aujourd’hui à la cavalière de faire la preuve de son innocence. On ne peut que lui souhaiter d’aboutir dans cette quête de vérité.

Publicités

Publié le 16 novembre 2017, dans Actualités, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :