JO : la surprise Philippe Rozier

Philippe Rosier et Rahotep de Toscane

Philippe Rosier et Rahotep de Toscane

On dira que le choix d’un 13 juillet pour annoncer la sélection olympique pour Rio est une  façon peut avouable de s’assurer un peu de chance pour le rendez-vous Brésilien du mois d’août. Philippe Guerdat l’avais annoncé à sa façon. L’équipe qui serait dévoilée ne serait pas constitué façon 4+1 mais comme un groupe uni de 5 cavaliers au sein duquel tout sera possible.

Sans surprise, Simon Delestre (Ryan)et Pénélope Leprévost sont du voyage. La Normande s’appuiera sur sa fantastique Flora de Mariposa même si le choix avec l’autre plan A (Vagabond de la Pomme) n’était pas aussi évident qu’il y a quelques mois. Pas de suspense non plus pour Kevin Staut (Rêveur de Hurtebise) considéré à juste titre par le sélectionneur national comme le pivot de l’équipe de France.

Passé ce trio de tête les choses étaient beaucoup plus ouvertes en raison de la mise sur la touche de Patrice Delaveau resté sur le bord de la route du fait de la méforme d’Orient Express. C’est donc à notre Bosty national que revient la dernière place de titulaire mais avec Sydney Une Prince. « Même si Bosty avait préparé ses deux chevaux de tête au cas où, j’ai toujours préféré Sydney à Qoud’Coeur de la Loge… J’ai eu un « coup de cœur » pour cette jument, comme j’ai déjà eu avant elle pour Myrtille ou Ryan » a expliqué Philippe Guerdat.

Restait donc à poser la cerise sur le gâteau, à finaliser l’équipe par un coéquipier sérieux et si possible expérimenté. Cette dernière exigence a sans doute coûté son ticket à Cédric Angot et Saxo de la Cour très performant ces derniers mois. Avec déjà 4 sélections au JO au compteur, Philippe Rozier a décroché le dernier sésame. Le cavalier de Bois-le-Roi pourra s’appuyer sur un Rahotep de Toscane en constante progression, dont la régularité a été dernièrement récompensée par une deuxième place au CSI5* de Knokke (Belgique).

Cinq couples solides, complémentaires et compatibles donc iront défendre les couleurs françaises. Le décor est désormais planté. Les acteurs sont connus. La pièce de théâtre va pouvoir se jouer. A charge désormais pour l’Hexagone de savoir créer le climat, l’ambiance qui permettront à nos cavaliers de donner le meilleur d’eux mêmes et plus encore. Au temps de l’instantané et des réseaux sociaux c’est tout un pays qui doit désormais se rassembler derrière son équipe.

 

Publicités

Publié le 14 juillet 2016, dans Actualités, Jeux Olympiques, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :