Le sort d’Admara sera fixé en février

csi3vitesse 123
Admara sous la selle d’Emanuele Gaudiano (archives). Cliquer pour agrandir.

On apprenait cette semaine, avec un peu de surprise, qu’Admara avait été vendu au Haras des Grillons … qui s’était séparé quelques jours plus tôt de Prince de la Mare au profit du milliardaire ukrainien Oleksandr Onyshchenko. Selon le règlement de la FEI, les chevaux qualifiables en vue des Jeux olympiques de Rio doivent en effet être enregistrés dans le pays pour lequel ils concourront avant le 15 janvier.

L’information de la vente a été donnée le 14 janvier par Kamel Boudra. Pourtant le même jour, Emanuele Gaudiano indiquait dans un entretien accordé au site internet italien Cavallo Magazine que rien n’était décidé, que Carlos Lopez (cavalier du Haras des Grillons) s’était seulement rendu co-propriétaire d’Admara lors du CSI de Bâle, une solution qui à l’avantage d’ouvrir la possibilité au cheval de courir les JO sous couleurs italiennes ou colombiennes.

Emmanuele Gaudiano, indique également qu’il devrait monter Caspar à Rio, un cheval selon lui plus « adapté » au format particulier des championnats et donc des Jeux qu’Admara. On devrait être fixé sur le sort de ce dernier courant février.

Admara, hongre KWPN de 11 ans, est un cheval particulièrement performant qui s’est brillamment illustré au plus haut niveau avec notamment une victoire dans le Grand Prix Coupe du Monde de Londres en décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *