CSIO La Baule : Jérôme Guéry tout en volonté

aaa

Jérôme Guéry sur Grand Cru van Rozenberg.

Quand on lui demande où il habite, Jérôme Guéry aime à répondre à ses interlocuteurs français : en Belgique dans un petit village à côté de Waterloo. Le vainqueur du Grand Prix de La Baule sur Grand Cru van Rozenberg à la boutade facile. Il ne faut pas s’y tromper. Derrière le sourire, compagnon habituel des athlètes couronnés des lauriers de la gloire, se cache une volonté de fer. Car de la ressource il en faut quand son cheval de tête (Papillon Z en l’occurence) signe une contre-performance le vendredi dans la Coupe des nations, pour finalement s’imposer dans un Grand Prix relevé le dimanche avec un cheval sans expérience, et en coiffant au passage le duo supersonique du moment, Pénélope Leprevost-Flora de Mariposa.

50 couples au départ, et pas des moindres. En cette année olympique, le plateau présent à La Baule était des plus relevés. Autant dire que gagner cette édition n’était pas chose aisée et que son lauréat est promis à un bel avenir. Question futur, Jérôme Guéry verrait bien le sien du côté de Rio. Le Comité Olympique Belge doit attribuer prochainement les deux places décrochées à titre individuel par les cavaliers du Plat Pays au regards  des résultats de Gregory Wathelet et de Jérôme Guère. Ce dernier devrait donc en toute logique faire partie de l’aventure brésilienne. Une chose est sûr c’est que mentalement, le brabançon est prêt. Même chose pour les dames venues l’encadrer sur le podium. Pénélope (on ne la présente plus) sur la deuxième marche et Meredith Michaels-Beerbaum sur la troisième. Toujours aussi classe, l’américaine naturalisée allemande espère légitimement défendre les couleurs de son pays d’adoption aux JO. Son cheval de tête Fibonacci 17 a une nouvelle fois démontré toute sa puissance et désormais sa capacité, sur grand terrain, à ne pas être (trop) à la traîne sur un barrage.

gueryLes résultats sont en regagne mitigés pour les autres français. Cédric Angot (Saxo de la Cour) et Kevin Staut (Elky) figurent parmi les onze barragiste. Avec respectivement 4 et 8 points ils terminent 10 et 11ème. Simon Delestre se trouve pour sa part privé de barrage pour un petit 4 points de Qlassic. Trois barres en revanche pour Orient Express HDC. Le fidèle compagnon de Patrice Delaveau de retour à la compétition en 5* a encore besoin de quelques petits réglages. La piste de La Baule, très fautive cette année, n’a pas fait dans la demi-mesure. Les jeunes au travail sur la piste entre le ramassage des barres et le rebouche des trous gouteront avec plaisir une semaine de repos.

Le classement intégral du GP ici.

Publicités

Publié le 15 mai 2016, dans Actualités, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :