CSIO de Dublin : la victoire pour Allen et une belle 3ème place ex-aequo pour Hurel et Anciaume

tim

Padock du Plessis HN et Timothée Anciaume, couple Français décidément en grande forme ces dernières semaines (ici au LGCT de Chantilly)

L’Irlande aux Irlandais et le Grand Prix de Dublin à Bertram Allen. Le jeune prodige de tout juste 19 ans s’est imposé ce week-end sur la pelouse de la Royal Dublin Society (RDS) sur sa fidèle jument grise, Molly Malone V, fille de Kannan. Il devance un autre kid, de Chicago celui-là, le très rapide Kent Farrington. Timothée Anciaume et Jérôme Hurel, inséparables, prennent la troisième place du podium.

Fier comme un Irlandais. De la pluie et un sol collant, pas de doute on était bien en Irlande ce week-end. Si certains cavaliers ont préféré ne pas prendre le départ, ces conditions météorologiques n’ont pas perturbé le fils de la douce Irlande dont la victoire a fait gonfler d’orgueil tout un peuple viscéralement attaché à l’équitation et qui s’est enfin trouvé un digne successeur au légendaire Eddie Macken.

Certes le plateau n’était pas aussi relevé que beaucoup de GP du Longines Global Champions Tour, certes, Bertram est basé en Allemagne mais, ce fût quand même un très beau moment de sport, salué par un public en extase.

Sur la trentaine de partants, seuls huit ont réussi à boucler la première manche sans pénalités et se sont donc retrouvé au barrage. Timothée Anciaume (Padock du Plessis HN) et Jérôme Hurel (Quartz Rouge) terminent en beauté leur excellent week-end en s’offrant une 3ème place (42,59′), fruit surtout de deux parcours sans faute. On pensait l’affaire conclue après le passage en 40,97 secondes de la fusée Farrington (Uceko) mais Bertram Allen passé juste après a pris tous les risques pour au final réussi améliorer le temps de plus d’une seconde (39.67′) et remporter son deuxième GP 5* de la saison après Lummen. En fin connaisseur, Kent Farrington a salué la performance du benjamin de l’épreuve : « Je déteste être deuxième, mais être battu par un tour comme ça, c’est du grand sport « .

Enfant d’un pays où l’extradition est ancestrale, Bertram a choisi, comme la plupart des jeunes cavaliers aujourd’hui en pointe, mais lui de façon définitive, l’Allemagne. Installé à à Hünxe, près de Dusseldorf dans les anciennes infrastructures de Jessica Kurten, il bénéficie des conseils de Marcus Ehning, sa référence. Celui dont le surnom flatteur est Beerbam connaît une progression fulgurante qui n’en finit pas d’étonner. Champion d’Europe poney en  2010, le jour de ses 15 ans, vainqueur du Championnat du monde des chevaux de 6 ans à Lanaken avec  Barnike, il est passé en une seule année du niveau CSI 2* à CSI 5*.

Le classement intégral, ici

Publicités

Publié le 11 août 2014, dans Actualités, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :