Championnats d'Europe de Milan

Milan : l’or pour la Suède, la remise en question pour la France elle, attendra

Henrik von Eckermann (associé à Iliana), numéro 1mondial, au service de la formidable équipe Suédoise. Copyright ©FEI/Leanjo de Koster

Après son titre Olympique en 2021 puis son titre mondial en 2022, la Suède poursuit son chemin de la gloire en remportant les championnats d’Europe par équipes 2023 devant l’Irlande et l’Autriche respectivement deuxième et troisième. La France termine huitième. Un résultat non satisfaisant pour Henk Nooren qui pourtant, interrogé par Kamel Boudra pour Grand Prix, ne remet pas en cause sa stratégie. Le sélectionneur national met notamment en avant le fait qu’Olivier Perreau et Julien Epaillard sont finalistes en individuel.

Il y aurait sans un doute un modèle Suédois à examiner et peut-être à tenter de reproduire mais, du côté du Staff fédéral on n’affiche pas de volonté d’un examen complet de ce qui marche et de ce qui ne marche pas dans le jumping tricolore. Gageons pourtant que le Chef d’Equipe suédois, Henrik Ankarcrona, aurait sans doute quelques tuyaux à souffler à l’oreille de son homologue français…

Une  huitième place, là ou Henk Nooren espérait une 4ème ou ne 5ème, constitue un vrai revers. Certes, Simon Delestre a retrouvé les réglages sur Dexter Fontenis et signé (enfin) un sans-faute mais les choses sont demeurées compliquées pour Mégane Moissonier (13 points) avec un Cordial peu coopératif alors que Kevin Staut (8 points) a renoué avec une Dialou Blue en difficulté (8 points) sur les oxers.

Olivier Perreau a une nouvelle fois fait preuve de sa force mentale. Le fait d’avoir déferré avant d’entrer à piste n’a pas nui à sa concentration ni à celle de sa jument. Il réalise le tour presque parfait, pénalisé d’un petit point de dépassement de temps. Punition approchante pour Julien Epaillard qui signe un tour rapide mais faute sur le dernier obstacle. Une faute qui pourrait bien signifier de l’aveu même de l’intéressé la fin de tout espoir de médaille.

Tous les espoirs français vont donc reposer sur les épaules d’Olivier Perreau. Ça tombe bien, elles sont larges et solides.

Le classement final par équipe, ici.

Le classement individuel provisoire, .

https://youtu.be/QYhDSzxM7Zs?si=HIgDGZVLA9lFjwRO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *