A 22 ans Harry Charles remporte l’étape Coupe du Monde de Londres

Harry Charles (GBR) et Stardust Copyright ©FEI/Jon Stroud
 

Exit le cadre mythique de l’Olympia de Londres. En raison de travaux, le jumping international de Londres s’est rabattu sur un parc des expositions sans âme dont le seul avantage aura été d’offrir une piste plus grande. Harry Charles ne fera pas pour autant la fine bouche. A seulement 22 ans, il remporte avec Stardust la bien-nommée (poussière d’étoile) son premier Grand Prix 5*. Harrie Smolders (Monaco) doit se contenter, une nouvelle fois après Genève, de la deuxième place. Le vétéran John Whitaker (66 ans), à l’issue d’une véritable leçon d’équitation saluée par une standing ovation aux commandes du selle Français Unick du Francport,  complète le podium. 

Avec 5 britanniques sur les 11 barragistes, les chances de voir l’Union Jack s’afficher sur les écrans géants étaient sérieuses. On aurait plutôt misé un penny sur Ben Maher ou John Whitaker mais c’est finalement Harry Charles avec toute l’audace de son âge qui s’est révélé le meilleur. Pour une fois Martin Fuchs (Conner Jei) n’a pas monopolisé pas les feux de la rampe. Auteur d’une faute au barrage, le Suisse doit se contenter de la 7ème place après avoir cependant remporté 3 épreuves dans le long week-end…

Contrairement à sa voisine d’Outre-manche, la perfide Albion peut se targuer d’un plateau de cavaliers évidemment doués mais surtout hétérogène en termes de générations. Les jeunes pousses ne doivent pas se contenter de places réservées lors des internationaux se déroulant sur leur île. La fédération britannique leur ouvre régulièrement les portes des sélections nationales. Ainsi, avant de gagner à Londres, Harry Charles a pu fourbir ses armes aux Jeux de Tokyo mais aussi à la finale de Barcelone. L’équitation étant un sport d’expérience, la prise de risque finit toujours par être rentable. La veille déjà Jack Whitaker (20 ans) s’était imposé dans l’épreuve majeur signe qu’au pays du pudding, la jeunesse a toutes ses chances.

Côté tricolore, la meilleure performance est signée par Mathieu Billot, plus rapide des 4 points dans la première manche, avec Lord de Muze. Le Normand termine 12ème et dernier classé.  Kevin Staut n’a pas à rougir. Également auteur d’un 4 points rapide il pointe à la 13ème place associé à la très plaisante Tolède de Mescam Harcour.

Le classement complet, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.