A Madrid, Olivier Robert signe sa première victoire en GP 5*

Toute la joie d’Olivier Robert sur Vivaldi des Meneaux. ©Stefano Grasso/LGCT

Il y a toujours quelque chose d’émouvant à voir un adulte réaliser son rêve de gosse. Ce moment particulier, Oliver Robert l’a vécu ce week-end en remportant, avec l’étape madrilène du Longines Global Champions Tour, son premier Grand Prix 5*. Le Français aux commandes de Vivaldi des Meneaux s’est imposé dans un duel haletant avec le redoutable Scott Brash (Hello Jefferson).

A défaut d’être né avec une cuillère en argent dans la bouche, c’est à la force du poignet et à l’aune de son talent de cavalier qu’Olivier Robert en est arrivé à 45 ans là où il en est aujourd’hui. Ce n’est qu’en 2015 avec notamment Quenelle du Py que le cavalier de Pompignac accède enfin au circuit Coupe du Monde et aux 5* en général. Avec beaucoup de modestie, il acquiert patiemment et discrètement une expérience qui aujourd’hui porte ses fruits. Entre temps, le cavalier aquitain s’est construit un piquet compétitif moins délicat que la talentueuse Quenelle et a trouvé toute sa place dans le gotha de l’équitation mondiale même s’il feint en partie de ne pas s’en rendre compte lui-même. 

« Je ne suis pas un champion moi-même, je ne comprends pas comment je suis ici en train de gagner ici, c’est juste incroyable pour moi » déclarait ainsi Olivier Robert samedi soir après sa victoire avec une émotion et un sincérité non surfaites. Et de préciser « J’aime tellement venir à Madrid. Je suis toujours deuxième, je n’ai jamais gagné un Grand Prix 5* avant et aujourd’hui c’était difficile contre l’un de mes cavaliers préférés Scott Brash, je suis si heureux, c’est un jour fantastique pour moi et mon équipe. »

La suite, le vainqueur de Madrid a soigneusement évité de l’évoquer. Tout pourtant est dans ce non-dit, dans ce graal désormais à portée de main que représenterait une sélection pour les JO de Tokyo. Il faudra pour cela confirmer sa régularité au plus hauts sommets avec Vivaldi lors des prochaines grandes échéances.

Le classement complet, ici.

https://www.facebook.com/watch/?v=336701141397322

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *