Bosty repasse sous les projecteurs à Valence

l483_3729

Rogers-Yves Bost et Sangria du Coty se sont adjugés le GP du CSI 4* de Valence. Crédit photo : Sportfot

Co-équipier exemplaire, Roger-Yves Bost, réserviste aux championnats d’Europe de Rotterdam, a du se contenter d’assister du bord de piste aux prestations de ses camarades. De quoi donner des fourmis dans les jambes à ce compétiteur né. Le CSI 4* de Valence était l’occasion de se dérouiller les pattes et de remettre les pendules à l’heure. Mission accomplie. Bosty s’empare du Grand Prix sur une Sangria du Coty impériale. Les sud-américains complètent le podium.

Au Haras des Grillons, dans la Drôme on a l’habitude de faire les choses bien. Bousculée par le rendez-vous de Rotterdam, l’édition de 2019 n’était pas, loin de là, une édition au rabais comme pourrait le laisser croire le passage de 5 à 4 *. Une modification plus symbolique qu’autre chose comme l’a très justement rappelé Sadri Fegaier le cavalier et homme d’affaire milliardaire, organisateur de l’événement, en pointant le fait que le plateau en lice et la dotation étaient similaires à ceux d’un 5*.

Du miel donc (50 000 €) et cinquante petites abeilles bien décidées à tenter leur chance. C’était sans compter sur le chef de piste Grégory Bodo qui a donné bien du fil à retordre aux cavaliers avec pas moins de 10 abandons dont quelques pointures comme Alexandra Paillot (Polias de Blondel) ou Julien Epaillard (Usual suspect d’Auge). C’était sans compter également sur la volonté de Bosty d’accrocher enfin le Grand Prix de Valence à son très long palmarès.

l483_3713

Dayrio Arroyave et Jimcy du Lys ont créé la surprise en terminant à la deuxième place. Crédit Sportfot.

Restent les surprises et celles-ci sont sud-américaines. Il faut dire que le Haras des Grillons dont le pilote en chef est Carlos Lopez est devenu un peu la base européenne des Colombiens. En vue de la finale de la Coupe des nations qui se disputera à Barcelone début octobre, Dayrio Arroyave s’est vu confier Jimcy du Lys, propriété du Haras des Grillons, habituellement monté par Carlos Lopez. Le courant est très très vite passé avec ce 10 ans fils de Quaprice Bois Margot puisqu’après l’avoir monté seulement trois fois, son nouveau pilote a pris la deuxième place du Grand Prix ! Sur la troisième marche du podium, on retrouve le Brésilien Yuri Mansur (Casantos), reconnaissable entre tous avec sa veste jaune.

Le classement complet, ici.

Publié le 3 septembre 2019, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :