Les confessions tardives de Bertram Allen

B02T2898

Cela fait partie des blessures intimes qui laissent des traces. Longtemps. Très longtemps. Jeune, doué et bien équipé, Bertram Allen offrait en 2016 par ses résultats une place à l’Irlande en individuel pour les Jeux Olympiques de Rio. A la surprise générale, le sélectionneur national de l’époque, Robert Splaine, dévoilait en juillet 2016 que ce sésame était attribué par la fédération équestre irlandaise à un autre cavalier : Greg Broderick associé à MHS Going Global. Dans un entretien accordé au site irlandais Independant.ie, le très réservé Bertram Allen revient sur cet épisode douloureux pour mieux en tourner la page et tresser des louanges au nouveau sélectionneur national. Un certain Rodrigo Pessoa.

Il s’en rappelle bien le gamin (20 ans à l’époque). C’était en juin 2016. Le téléphone sonne. C’est Robert Splaine au bout du fil qui lui annonce abruptement qu’il n’ira pas à Rio. Comment a-t-il réagi ? Par un silence sans doute. Car pour lui, ce n’est pas vraiment une surprise même si la déception est énorme. Le jeune pilote n’en dira pas plus. Sa revanche il va la prendre sur les terrains de concours. Deux jours plus tard, il remporte une épreuve dans le Global Champions Tour de Cannes. « Il s’agissait de ne pas baisser la tête, de continuer et de leur montrer qu’ils avaient pris la mauvaise décision » confie le jeune prodige.

Contraint à regarder les JO sur depuis son salon sur la TV Bertram Allen a beaucoup ressassé avec une question obsédante : comment se fait-il qu’une nation comme l’Irlande, forte de cavaliers de premier plan n’ait pas réussi à qualifier une équipe pour Rio ? Sans livrer son analyse, Bertram Allen note surtout que l’arrivée de Rodrigo Pessoa comme nouveau sélectionneur a tout changé. A commencer par l’émergence d’une émulation saine et d’un esprit d’équipe, celui qui fait déplacer des montagnes et gagner des titres. A l’image de cette médaille d’or par équipe aux championnats d’Europe en août 2017 à Göteborg.

Ce week-end, devant leur public, à Dublin, les fils de la verte Irlande auront à cœur de bien figurer dans la Coupe des Nations, Bertram Allen le premier. A 23 ans seulement, l’avenir est devant lui.

Publicités

Publié le 8 août 2018, dans A suivre, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :