GP de La Baule : le Brésilien qu’on n’attendait pas

EmptyName 6

Pedro Junqueira Muylaert avec en arrière-plan Patrice Delaveau et Maikel van der Vleuten

Un brésilien peut en cacher un autre. La prestation de Pedro Veniss, heureux vainqueur de la première édition du Jumping du Château de Versailles la semaine dernière était très attendue. Mais, la très grande surprise au CSI 5* de La Baule est venue de l’un de ses compatriotes quasi-inconnu en Europe.  Pedro Junqueira Muylaert (406ème mondial !), sur Prince Royal Z Mfs s’est imposé au barrage devant Patrice Delaveau (Aquila*HDC) et Maikel van der Vleuten (VDL Groep Arera C), respectivement deuxième et troisième.

Pédagogique, Frédéric Cottier a pris le soin de rappeler en conférence de presse que le concours de La Baule est aujourd’hui l’un des rare à se disputer en une manche avec barrage et non deux comme dans la plupart des CSI 5*, ce qui contraint l’homme de l’art à être plus sélectif d’entrée. Et force est de constater que son tracé un peu plus technique et un petit plus exigeant que celui dessiné pour la Coupe des Nations a parfaitement opéré puisqu’à l’issue, seuls 8 couples  sur les 50 partants étaient sans pénalités.

Premier à s’élancé au barrage, Patrice Delaveau n’a pas ménagé sa peine pour tenter de boucler l’affaire d’entrée. Pas facile quand on part premier. Le Normand reconnaissait avoir eu à la fin de son barrage un doute sur le fait de savoir s’il était allé assez vite. « J’ai longuement hésité à faire une foulée de moins sur le dernier », «c’était un gros risque, je me suis ravisé », « je suis allé vite mais je savais que j’étais prenable »  expliquait par la suite le cavalier d’Aquila qui, soucieux de ne pas brûler les étapes, a préféré jouer la prudence et ne pas bousculer un cheval qui ne cesse de progresser.

EmptyName 9

Patrice Delaveau et Aquila HDC

Autre continent, autres moeurs. Pedro Junqueira Muylaert, ne monte Prince Royal Z Mfs (acheté à l’Uruguayen Nestor Nielsen van Hoff qui avait participé avec lui aux Jeux de Rio) que depuis trois mois mais ne s’est pas posé la moindre question. Entraîné par Rodrigo Pessoa depuis le mois de janvier, l’ami d’enfance de l’autre Pedro (Veniss) est parti dans un train d’enfer qui ne s’est arrêté qu’une fois la ligne d’arrivée franchie. Au final, Patrice Delaveau voit la victoire lui échapper pour un petit rien. 45’’94 pour le français. 45’’39 pour le sud-américain.

EmptyName 8

Pedro Junqueira Muylaert au barrage sur Prince Royal Z Mfs

A noter les bonnes performances notamment de Simon Delestre (Qlassic Bois Margot) et de Cédric Angot (Saxo de la Cour), qualifiés pour le barrage, qui se classent respectivement 5ème et 7ème.

Tous les résultats ici.

Publicités

Publié le 14 mai 2017, dans Actualités, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :