Les 4 fantastiques

EmptyName 4

Philippe Guerdat, chef d’équipe comblé avec Pénélope Leprevost en arrière-plan

Le couteau entre les dents, l’équipe de France a arraché la victoire dans la Coupe des Nations à la Baule face notamment à la Suède dans un barrage de géants entre Kevin Saut et Peder Fredericsonn. « Je dois féliciter les 4, car ils se sont battus comme des lions » a indiqué Philippe Guerdat, le Chef d’équipe, en conférence de presse.

EmptyName 11

Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise HDC ont signé LA performance en alignant 3 parcours sans pénalités.

Il y a les palabres et il y a les faits. Critiqué pour son format « old school » les Coupes des Nations ont de beaux jours devant elles malgré la concurrence des épreuves dégoulinantes de dotations du LGCT. La preuve en est la formidable bataille que ce sont livrées les nations engagées à La Baule. Seule un palpitant barrage aura réussi à faire émerger le vainqueur. Point de longueurs mais un véritable suspense tout au long des deux manches agrémentées de quelques rebondissements notoires comme la chute du champion olympique Roger-Yves Bost déposé dans le triple par une Sangria du Coty, hystérique selon les dires del’intéressé, au paddock.

EmptyName 8

Sangria du Coty… sans Bosty

Privé de notre Bosty national en seconde manche, l’équipe de France loin de se démotiver à resserré les boulons et les dents. Régulier, Cédric Angot est l’auteur d’un double 4 points dont l’un est à ses dires de sa responsabilités. Mais peu importe, après sa bonne prestation à Lummen le Normand s’est avoué ravi de la prestation de son cheval, Saxo de la Cour et on le comprend.

EmptyName 10

Deux petits 4 points mais une valeur sûre pour l’équipe de France. Saxo et Cédric confirment leur place au sein de l’équipe de France.

Couple magique peut-être à la ville mais ici à la scène, Pénélope Leprevost sur sa bondissante Flora de Mariposa et Kevin Saut sur un incroyable Rêveur de Hurtebise ont aligné les sans faute comme à la parade.

Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa, machine à sans faute

Un Rêveur surprenant, touché par la grâce. Dans une forme olympique, le cheval de coeur de Kevin Saut non seulement signe un double sans faute mais récidive au barrage dans un parcours impeccable et rapide qui assure la victoire de la France.

« Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent ». (Machiavel)

Attention à ne pas oublier le metteur en scène de ce superbe spectacle. Le chef de piste, Frédéric Cottier, servi il est vrai par un terrain particulièrement sautant en raison des bonnes conditions météorologiques, a parfaitement joué son rôle en livrant une nouvelle fois un tracé parfaitement dosé dans sa composition et sa technicité en jouant beaucoup sur la couleur des obstacles.

Frédéric Cottier

« C’est à la technicité des cavaliers de faire la différence » a indiqué l’ancien cavalier de Flambeau C, porteur d’une vision de l’équitation « à la française » toute en finesse.

« Toute épreuve peut-être sélective. Après, c’est le sport. Ce n’est pas simplement avoir 500 chevaux sous le capot qui vous permettent de sauter les obstacles. J’essaie toujours de construire confortable pour le cheval et difficile pour le cavalier» a ainsi précisé Frédéric Cottier lors de la conférence de presse. de bien sages paroles …

Heu-reux, Cédric Angot sur Saxo de la Cour.

Tous les résultats ici.

Publicités

Publié le 12 mai 2017, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :