Jumping de Bordeaux : Epaillard, enfin !

aje

Quatrin de la Roque et Julien Epaillard, heureux vainqueurs

Check. A 39 ans, Julien Epaillard a remporté samedi soir à Bordeaux son premier Grand Prix Coupe du Monde associé à Quatrin de la Roque-LM. A l’issue d’un barrage pléthorique (19 qualifiés), le Normand, pied au plancher, n’a laissé aucune chance à ses concurrents en signant un temps canon. Leopold van Asten (Zidane NOP), pratiquement deux secondes derrière prend la deuxième place alors que sur la troisième marche du podium on retrouve un jeune allemand de 21 ans, quasi inconnu en France mais ô combien prometteur, Guiddo Klatte (Qinghai).

Il aura mis du temps. Lui cavalier si doué et précoce qui portait les espoirs de toute une génération s’est longtemps contenté de regarder les ténors tricolores remporter les uns après les autres des épreuves coupe du monde ou des titres majeurs. Comme si un plafond de verre était là au-dessus de sa tête. Mais si la valeur n’attend pas le nombre des années, les années n’effacent pas la valeur. Le Normand a-t-il jeté une poignée de gros sel par dessus son épaule droite avant Bordeaux ? Lui seul le sait. Mais le résultat est là. Julien Epaillard n’est plus seulement un cavalier redoutable et redouté pour sa célérité. Compétiteur désormais mature, il voit à l’aube de sa 40ème année se dessiner un avenir dans les sommets grâce à Quatrin de la Roque et à ses fidèles soutiens, les propriétaires de la Laiterie de Montaigu (LM).

aqr

Quatrin de la Roque et Julien Epaillard en route vers la victoire

La première fois a une saveur inégalée. C’est donc un Julien Epaillard « tout chose » qui a vécu une drôle de soirée Bordelaise. Cette première victoire Coupe du Monde a été longuement savourée. Avec cette remise des prix égayée par un public bordelais aux anges et à la joie communicative. Puis cette conférence de presse où il a assumé avec bonne grâce le premier rôle.

« Ca s’est bien goupillé » lâche le champion serein, un brin malicieux quand il avoue ne pas être du genre sage au barrage. Julien Epaillard  garde la tête froide pour la suite conscient qu’il a franchi une étape et qu’il ne faut rien bousculer.

Le classement complet du GP ici.

Publicités

Publié le 5 février 2017, dans Actualités, Coupe du Monde, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :