Marcus Ehning a le Plot Blues

aplotMarkus Ehning a le blues. Le Plot Blues. Le cavalier Allemand a décidé de mettre un terme à la carrière sportive de Plot Blue, sa fidèle monture de 18 ans. Les adieux à la compétition se sont déroulés à l’occasion du CHI de Genève, en terres Suisses, la nationalité du cheval et de sa propriétaire.

Si Marcus Ehning demeure un mystère en raison de sa très grande discrétion, le Centaure, visiblement ému, a brièvement fendu l’armure à l’occasion de la cérémonie d’hommage à l’étalon Plot Blue (Mister Blue x Pilot), entre les deux manches de la finale du Top 10, vendredi soir.

Qui n’a jamais été intrigué par le visage d’habitude impassible de ce grand nom de l’équitation seulement traversé parfois par quelques tics ? Véritable dieu à cheval, Marcus Ehning a, c’est incontestable, du sentiment. Sur l’immense piste de Palexpo, à côté de sa groom en pleurs, il a laissé transparaitre qu’il avait aussi des sentiments et que sa pudeur ne doit pas être imputé à une quelconque froideur germanique mais à une personnalité mal à l’aise en dehors de sa bulle, et dont les regards et caméras font le même effet que les phares d’un véhicule sur un oiseau de nuit.

Disons-le tout net. Rendre hommage à Plot Bue c’est aussi saluer le cavalier avec lequel il a glané de très nombreux titres dont la finale Coupe du Monde 2010, la Coupe des Nations d’Hickstead 2012 et 2013, le Grand Prix de Saint Gall en 2012, le Grand Prix du Global Champions Tour de Cannes en 2013, la Coupe des Nations de Falsterbo… Au-delà des victoires et des classements voir évoluer ce couple fusionnel c’était, même sanctionné par des pénalités, prendre une véritable leçon d’équitation.

Rendons grâce à Marcus, l’homme de cheval qui a fait le choix d’offrir une retraite à son partenaire alors que celui-ci affiche une forme de poulain et une belle santé. « Plot Blue est un cheval formidable à monter qui m’a apporter tant de satisfaction qu’il méritait de prendre sa retraite aujourd’hui en étant toujours au sommet de son art et en grande forme physique » a sobrement déclaré Marcus Ehning.

Pas d’adieux sur une blessure, juste une page qui se tourne avec au passage une belle leçon sur la gestion de la carrière d’un cheval de haut niveau qui finira ses jours dans un paddock aux écuries de son cavalier. C’est ce qu’on appelle le respect du cheval.

Respects également à Marcus qui reconnaissait avec modestie  « J‘ai eu une chance immense de monter Plot Blue ». « Nous avons vécu tant de choses tous les deux ».

Tschüss Plot Blue.

Publicités

Publié le 12 décembre 2015, dans Actualités, Coup de coeur, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Merci pour cet article 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :