Un magniFuchs Gucci Masters

Gucci Masters2014 178

En rêver et réussir à le faire. Martin Fuchs vainqueur heureux du Gucci Masters 2014. Cliquer pour agrandir.

Coup de jeune sur le vieux continent écrivions-nous dans ces colonnes dernièrement en référence aux victoires dans l’ordre de Jos Verlooy (19 ans) à Los Angeles Masters, de Bertram Allen (19 ans) à Vérone puis de William Whitaker (25 ans) à Stuttgart. Pour le Gucci Masters de Paris, le vent du renouveau est venu de Suisse avec une époustouflante victoire de Martin Fuchs (22 ans) sur le bien nommé PSG Future. Le digne fils de Thomas et neveu de Markus Fuch, avec culot et intelligence a su griller la politesse au vieux renard Ludger Beerbaum sur Zinédine (2ème) alors que le benjamin Constant Van Paesschen, 3ème, à seulement 20 ans, sur Citizenguard Toscan de Sainte Hermelle, complète le podium.

Gucci Masters2014 191

Un podium qui mélange expérience et jeunesse : Ludger Beerbaum, Martin Fuchs, Constant Van Paesschen

C’est une très belle édition du Gucci Masters qui s’est couru ce week-end à Paris-Villepinte, sans doute l’un des plus beaux Grands Prix de la saison. Le chef de piste, le Belge Luc Musette avait du pain sur la planche pour faire le tri parmi un plateau très relevé composé de 44 des meilleurs cavaliers mondiaux. Mais sa main n’a pas tremblé pour dessiner un tracé technique donné comme ardu par les cavaliers à la reconnaissance. Leurs craintes étaient fondées puisque seuls 12 couples se sont retrouvés au barrage.

Gucci Masters2014 048

Martin Fuchs et PSG Future

Douze couples dont trois Français : Pénélope Leprevost, Kevin Staut et Philippe Rozier. Premier à s’élancer Philippe Rozier  sur un Rahotep de Toscane très à l’aise signe le seul barrage sans penalité pour le camp Tricolore. Une performance qui lui permet de décrocher une belle sixième place.

Gucci Masters2014 091

Philippe Rozier sur Rahotep de Toscane en route vers la 6ème place du GP

Deuxième à partir sur le barrage, Martin Fuchs réalise un temps de référence qu’aucun de ses concurrents ne réussira à battre sans commettre de faute. Pas même le Kaiser Beerbaum sur son facétieux Zinédine. Du très beau sport somme toute et une victoire à un cavalier salué par tous pour sa fraîcheur, son bon état d’esprit et son talent. Côté Suisse, à noter également la quatrième place de Steve Guerdat (0+0), qui va contribuer à renforcer la position du champion olympique dans le classement mondial (14ème).

Gucci Masters2014 196

Tour d’honneur et sourire de circonstance pour Martin Fuchs

Le classement intégral ici

Publicités

Publié le 8 décembre 2014, dans Masters Grand Slam, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :