Le Global Champions Tour prend la main sur la FEI

Longines

Crédit photo : Stefano Grasso/Longines Global Champions Tour

A l’occasion de l’étape de Vienne, les organisateurs du Longines Global Champions Tour ont indiqué  que la saison 2015 du circuit sera marquée par l’introduction d’épreuves par équipes. Ce qui est bon pour l’audience et les retombées financières est-il bon pour les sports équestres ? Pas sûr. Cette annonce unilatérale place au pied du mur la FEI qui semble totalement dépassée par un organisateur privé qui, après avoir marginalisé les Coupes des Nations, édicte désormais dans son coin ses propres règles de compétition.

On ne connait pas encore dans le détail les règles des nouvelles épreuves que souhaite mettre en place les organisateurs du LGCT. Celles-ci devraient être rendues publiques lors de la finale du Longines Global Champions Tour 2014, à Doha du 13 au 15 novembre. On sait juste que le principe est inspiré du football, avec des équipes composées de quatre cavaliers issus du Top 30, sans lien avec une nationalité.

La référence au football, et à son argent qui coule à flots, n’est pas innocente. On comprend que les meilleurs cavaliers du moment s’en lèchent par avance les babines (vidéo) puisque les seules dotations de ces épreuves par équipe seraient de 7,5 millions d’euros par saison, ce qui porterait la dotation totale annuelle du LGCT à 20 millions de dollars.

La prise de contrôle de 50% des parts du LGCT (pour un montant resté confidentiel) par Frank McCourt en juin dernier fait donc sentir ses premiers effets. Le milliardaire s’était fait une très belle réputation outre-atlantique en 2012 en revendant l’équipe professionnelle de baseball les Los Angeles Dodgers pour la somme record de plus de 2,15 Mds$ soit, plus de cinq fois ce qu’il l’avait acheté huit ans plus tôt. Le nouvel actionnaire du LGCT avait justifié son investissement par le fait qu’il était persuadé que le jumping a une marge de progression très forte en termes d’audience tv.

La notion d’équipes appartenant à un propriétaire privé, comme les franchises de base-ball ou de basket-ball propres aux USA, est sans doute à mettre au crédit du financier américain. Reste à savoir si dans cette course aux dollars, l’esprit même du sport ne va pas perdre son âme avec un Top 30 en circuit fermé, composé uniquement de cavaliers et propriétaires a minima millionnaires. Entre le rêve et l’écœurement, la marge tend à devenir mince.

On peut espérer que le sujet sera abordé par les candidats à la présidence de la FEI dont les élections se dérouleront en décembre soit, seulement quelques semaines après le dévoilement à Doha des modalités précises du championnat par équipes du LGCT.

 

Publicités

Publié le 23 septembre 2014, dans FEI, Longines Global Champions Tour, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :