JEM : les Pays-Bas au plus haut

podium

Les Pays-Bas ont remporté jeudi 4 septembre, le titre de champion du monde par équipe en saut d’obstacles à Caen. La sélection nationale Hollandaise composée de Jeroen Dubbeldam, Maikel van der Vleuten, Jur Vrieling et Gerco Schroder s’est imposée devant la France, médaille d’argent et les États-Unis, médaille de bronze. Beezie Madden (USA) prend la tête du classement provisoire en individuel alors que Patrice Delaveau rétrograde à la  4ème position.

Le succès de cette après-midi très réussie revient en grande partie à Frédéric Cottier. Le chef de piste international a fait l’objet d’un éloge unanime des compétiteurs pour la qualité de son tracé. Plutôt que de mettre en place un parcours abrupte et piégeux, l’ancien cavalier international a joué avec intelligence la fibre psychologique en misant sur la pression engendrée par une épreuve par équipe pour pousser les compétiteurs à la faute.

cottier

Frédéric Cottier, l’ancien cavalier de Flambeau C, s’illustre désormais comme l’un des meilleurs chef de piste internationaux

A noter de ce côté-là, la performance de Kevin Staut qui, avec un cheval « moyen » aura signé sur Rêveur de Hurtebise HDC l’un des deux sans faute français, l’autre étant réalisé par Pénélope Leprevost sur une Flora de Mariposa somptueuse. Quatre petits points en revanche pour Simon Delestre (Qlassic Bois Margot) et notre Patrice Delaveau national, victime de la petite baisse de forme d’Orient Express HDC.

staut

Kevin Staut a su tirer le meilleur de Rêveur d’Hurtebise HDC pour assurer une médaille à la France

Par procuration, cette belle deuxième place de l’équipe de France rejaillit sur les épaules de Philippe Guerdat qui a su prendre des décisions difficiles, n’hésitant pas à écarter Bosty et Aymeric de Ponnat. « Si on a une médaille d’argent, c’est parce qu’on avait les meilleurs couples » a répondu le sélectionneur de l’équipe de France, piqué au vif par la question d’une journaliste étrangère qui sans malice avait employé le terme de soap-opéra pour évoquer les rebondissements dans la composition de la délégation française.

guerdat

Philippe Guerdat et Simon Delestre ne semblaient pas vraiment stressés lors de la reconnaissance de l’épreuve

Si les hommes en orange se sont imposés grâce à une équipe très soudée qui se connaît sur le bout des doigts, comment ne pas saluer la performance de l’équipe américaine. Une fort belle équipe promis à un grand avenir selon son sélectionneur Robert Ridland, mêlant astucieusement jeunesse et expérience : Mclain Ward et Beezie Madden d’un côté, Kent Farrington et Lucy Davis (20 ans seulement !) de l’autre.

Jem3b 176

L’alliance de la jeunesse et de l’expérience (Lucy Davis – Beezie Madden) : le beau visage de l’équipe américaine.

On retiendra de cette édition 2014 des JEM, la grande homogénéité du plateau de participants comme en atteste les scores finaux très serrés et une troisième place qui s’est jouée à un cheveu entre Américains(16,72), Allemands (16.82) et Brésiliens (16.95). La finale individuelle, pour le plus grand plaisir des spectateurs devrait être du même acabit.

L’intégralité du classement par équipes ici

 

Publicités

Publié le 4 septembre 2014, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :