Archives du blog

Kent Farrington premier de la finale du Top 10 à Genève

day1 447

Kent Farrington et Voyeur (archives).

Un Américain à Genève. Pour la première fois de sa relativement courte existence, la finale du Top 10, épreuve inventée en 2001 par le Club des cavaliers internationaux (IJRC) qui réunit chaque année les dix meilleurs cavaliers du classement mondial, a été remporté par un enfant de l’Oncle Sam.

Kent Farrington, numéro 2 mondial, associé à Voyeur a signé en deuxième manche un chrono de référence que même Simon Delestre et son incroyable Hermès Ryan n’ont pu battre. La surprise est venue de Daniel Deusser en selle sur First Class van Eeckelghem, un cheval des écuries Stephex qui lui permet de monter sur la troisième marche du podium.

Petite déception pour Pénélope Leprevost qu’une faute au barrage relègue à la 5ème place sur une Flora de Mariposa pourtant très bondissante. Mais comme le reconnaissait la Normande très philosophe, la formule du top 10 ne lui a jamais réussi jusqu’à présent.

Bien décidé à en découdre, Scott Brash parti pourtant en dernier et sur son meilleur cheval (Hello Sanctos), n’a pas réussi à revenir sur son dauphin Kent Farrington, numéro 2 mondial. Prenant tous les risques, il a vu ses espoirs s’envoler avec une faute au second round qui le relègue au 6ème rang du classement.

Si une hirondelle ne fait pas le printemps, la domination outrageuse de l’Écossais sur la hiérarchie mondiale doit peut être être considérée comme entrant sur une pente descendante.

Le CHI de Genève continue. On ne manquera pas de suivre avec attention le Grand Prix dominical qui devrait tenir toutes ses promesses.

Crédit photo Rolex

Kent Farrington pose devant le fameux jet d’eau du lac de Genève. Crédit photo Rolex

Kent Farrington s’impose à Lexington

Samedi 102

Kent Farrington et Voyeur (archives)

Pendant que Pénélope Leprevost faisait chavirer le cœur du public d’Equita Lyon et des Français en général, une autre manche de la Coupe du Monde se déroulait à Lexington aux USA, pour la Ligue Nord Américaine. Dans cette épreuve, il faut l’avouer moins relevée (CSI4*) que celles se disputant sur le théâtre européen, c’est Kent Farrington qui s’est imposé sur son fidèle Voyeur après avoir remporté le Grand Prix de la veille sur Willow. Le cavalier de Chicago devance au barrage sa compatriote Laura Kraut associée à Deauville S (un fils de Diamant de Semilly par Lux) et le belge Olivier Philipaerts sur H&M Challenge vd Begijnakker.

Kent Farrington n’a pas manqué de remercier la famille Nusz, propriétaire de Willow et de Voyeur. « Je leur suis très reconnaissant d’avoir des chevaux de ce calibre » a-t-il notamment déclaré. Voyeur est un hongre de 13 ans (Tolano van’t Riethof x Goodwill), avec beaucoup de sang et donc au tempérament délicat mais, extrêmement rapide.

A noter que la troisième place obtenue par Olivier Philippaerts à deux centièmes seulement derrière Laura Kraut en selle sur une ancienne monture de Nick Skelton, l’a été avec un cheval de venu borgne à la suite d’un accident il y a quelques années. Un handicap qui ne semble pas affecter H&M Challenge vd Begijnakker totalement en confiance aujourd’hui avec son cavalier.

Tout le classement ici.

Voyeur, meilleur cheval du CSIO d’Aix-la-Chapelle

KF

Kent Farrington et Voyeur. Finales Coupe du Monde de Lyon – avril 2014-

Voyeur, le fantastique KWPN de 12 ans de Kent Farrington s’est vu décerner le titre de meilleur cheval du concours (Halla Challenge Trophy ) à Aix -la-Chapelle. Le trophée a été remis, tout un symbole,  par Hans Günter Winkler, un inconnu en France mais une superstar du CSO Outre-Rhin en raison de son incroyable palmarès ( dont 5 médailles d’or aux JO…).

A Aix le beau bai, propriété d’Amalaya Investments, a remporté sous la selle de son cavalier américain la grosse épreuve du vendredi (vidéo) avant de terminer second dimanche du Grand Prix Rolex. C’est à ce titre qu’il s’est vu récompenser du titre de meilleur cheval du concours.

Voyeur enchaîne cette année les performances : vainqueur du GP de Wellington en mars (CSI4*), vainqueur fin avril de la deuxième épreuve de la finale Coupe du Monde de Lyon (photo), 5ème du GP de Wellington (CSI5*) en mai, vainqueur enfin début juillet du GP de Calgary (CSI5*).

La photo du jour : Kent Farrington / Voyeur

Kent Farrington

A 33 ans, Kent Farrington, n°5 mondial, sera le seul concurrent américain au CSIO 5* de La Baule. Cet originaire de Chicago dont la légende affirme qu’il décida à huit ans de monter à poney après avoir trouvé une photo de sa mère sur un cheval pourra néanmoins compter sur trois montures dont deux très performantes : Blue Angel et Voyeur. Avec ce dernier, il remportait de façon magistrale la deuxième épreuve de la Coupe du Monde de Lyon (photo).