Archives du blog

Lacrimoso, bête à bobos

B02T0066

Patrice Delaveau et Lacrimoso 3 HDC (archives)

C’est à croire que Patrice Delaveau et Lacrimoso sont maudits en finale Coupe du Monde. En 2014 à Lyon, le couple avait vu sa marche vers le podium brutalement interrompue en raison d’une lésion au suspenseur. Rebelotte deux années plus tard à Göteborg. Donné cette année comme l’un des favoris, le Normand avait vu ses rêves s’évanouir avec une prestation médiocre de Lacrimoso au comportement inhabituel, notamment sur un bidet. A la suite de cette contre-performance les propriétaires du Haras des Coudrettes se sont interrogés, à juste titre, sur l’état physique du cheval.

« Le comportement de Lacrimoso à Göteborg étant incompréhensible, nous avons demandé à notre équipe vétérinaire de vérifier la santé de Lacrimoso de manière plus approfondie. Un IRM a confirmé des lésions importantes avec œdème et fêlure a un pied antérieur » indique le Haras des Coudrettes sur sa page Facebook.

« Finalement Lacrimoso n’a pas failli et a au contraire été très courageux de sauter tel qu’il l’a fait avec une telle blessure. Nous allons prendre soin de lui. Il sera arrêté jusqu’à l’automne» nous informent Emmanuèle et Armand Perron-Pette. Dur dur la vie de cheval de haut niveau.

Objectif Hong Kong pour Patrice Delaveau

Lacrimoso

Patrice Delaveau et Lacrimoso 3*HDC

La date était soigneusement entourée depuis sa victoire aux Masters de Paris en décembre 2015. 19-21 février 2016 : Hong Kong. Non pas que Patrice Delaveau soit un fan absolu des longs voyages et de l’Asie mais parfois certains jeux en valent la chandelle. A défaut d’attirer les mouches avec du vinaigre, les organisateurs d’EEM ont sorti le carnet de chèque. Pas de monnaie de singe mais un bonus des 500.000 euros promis au vainqueur de deux étapes consécutives dans les Longines Masters. Patrice Delaveau et Lacrimoso 3* HDC ne sont pas assurés de faire sauter la banque mais un fric-frac à l’ancienne, façon Spaggiari, « sans arme, ni haine, ni violence », ne serait pas pour leur déplaire. Et malgré leur fortune personnelle, ce ne sont pas les propriétaires du Haras des Coudrettes qui verrait d’un mauvais œil un tel dénouement. Chez les Perron-Pette on aime le drapeau tricolore et les défis sportifs. « Mes propriétaires m’ont dit qu’on privilégiait le défi des Masters le plus possible » confie Patrice Delaveau au site belge Studforlife.com. Le programme de Lacrimoso 3* HDC a donc été établi dans cet objectif. Maintenant, il n’y a plus qu’à croiser les doigts.

Patrice Delaveau enflamme Paris sur le bien nommé Lacrimoso

day1 324

Patrice Delaveau et Lacrimoso 3 HDC (archives). Cliquer pour agrandir.

Décidément, il y a bien un lien particulier entre Patrice Delaveau et le public français, son public. Après la communion qui avait entouré son titre de vice-champion du monde acquis de haute lutte aux Jeux Équestres de Caen sur Orient Express HDC, le Normand a de nouveau fait chaviré les cœurs cette fois-ci au Longines Masters de Paris.

En selle sur Lacrimoso 3 HDC le bien nommé (du latin lacrimosus « qui provoque une vive émotion propre à tirer des larmes ») Patrice Delaveau avec l’art et la manière a remporté le Grand Prix dominical. Il coiffe sur le poteau l’autre Tricolore en forme du moment, Simon Delestre associé à son « poney magique » Hermès Ryan. L’irlandais Billy Twomey complète le podium en offrant au passage une leçon sur la gestion de la carrière d’un cheval de sport en signant sa performance avec une monture de 18 ans, Tinka’s Serenade.

A noter la prestation de Roger-Yves Bost (10ème) qui confirme malgré des ennuis de ferrure, le très fort potentiel de Pégase du Murier dont le dressage a considérablement progressé. A ne pas en douter ce couple sera à surveiller de près dans la suite de la saison.

Le Classement complet ici.