Tryon : un vent frais souffle sur la sélection Tricolore

France

Et bien non. Loin d’être le casse-tête imaginé il y a quelques semaines encore, l’établissement de la liste des cavaliers qui représenteront la France aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon est apparu après Dublin comme une évidence. Nicolas Delmotte (Ilex VP), Alexis Deroubaix (Timon d’Aure), Kevin Staut (Rêveur de Hurtebise HDC), Alexandra Francart (Volnay du Boisdeville) et Thierry Rozier (Vénézia d’Ecaussines) sont les heureux titulaires.

Logique. Fort logique. Nicolas Delmotte et Alexis Deroubaix respectivement second dernièrement des Grand Prix de Dinard et de Dublin ont confirmé leurs bonnes performances de la saison et surtout la trajectoire ascendante qui est la leur avec, on l’espère, un pic de forme, en septembre à Tryon. Idem pour Alexandra Francart, véritable révélation de l’année en Coupe des Nations qui, outre la superbe esthétique de son équitation, forme un couple particulièrement fiable avec Volnay du Boisdeville malgré ses 9 ans.

Quant à Kevin Staut, pourrait-on imaginer une sélection sans ce coéquipier d’expérience, âme de l’équipe de France, capable de se transcender dans les grandes occasions ? Certes, il lui manque une monture qui sort du lot mais c’est un problème de riche au regard du piquet que lui met à sa disposition le Haras des Coudrettes. Le choix de Rêveur de Hurtebise est pourtant osé pour un cheval dont on a annoncé la retraite progressive… et qui paradoxalement depuis semble avoir retrouvé une nouvelle jeunesse !

Reste le 5èmehomme, le joker. Après Rio, c’est une nouvelle fois du côté de la famille Rozier que Philippe Guerdat est allé chercher la ressource. Ce ne sera pas Philippe mais donc son frère, Thierry. Une drôle d’histoire que cet homme-là. Compétiteur de haut niveau « sur le retour » grâce à Vénézia d’Ecaussines, il vit sa saison en pur hédoniste et pourrait avoir comme devise la célèbre formule latine « Carpe Diem ». A charge pour lui de faire partager sa bonne humeur et sa motivation à ses camarades.

Sur le papier, cette équipe est belle et solide. Reste à savoir si ce groupe va avoir du plaisir à être ensemble et si, il sera bien servi par les circonstances et la mystérieuse incertitude du sport. Bon vent à eux même si on n’oublie pas pour autant ceux qui restent à quai et qui n’ont pas démérité. Patience. Leur tour (re)viendra.

Publicités

Publié le 15 août 2018, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Il me semblait avoir entendu que Rêveur ne fairait plus de gros championnat. Certes, Kevin a un piquet riche, mais je trouve que c’est pas très fair. Reveur n’a pas fait de coupe de nations, juste quelques concours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :