La retraite plutôt que la coupe pour Rêveur de Hurtebise

Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise

Kevin Staut était pourtant enjoué, presque pressé d’entamer cette finale Coupe du Monde qu’il avait follement envie d’ajouter à son palmarès et à celui de Rêveur, son cheval olympique. Las, l’équitation est une affaire de couple et quand les sentiments ne sont pas partagés, on peut tomber parfois de haut. C’est le cas du cavalier du Haras des Coudrettes qui a pris un coup au moral jeudi soir pour l’épreuve dite de chasse (un baréme A en fait).

Que Rêveur de Hurtebise ait des jours où il est moins bien, ça arrive. Une ou deux barres au plus. Mais hier soir le score a été lourd, beaucoup plus lourd. « Ça ne lui ressemble pas » expliquera par la suite Kevin Staut au micro d’Elodie Mas (vidéo). D’abord le numéro 1 puis, 4 autres fautes. Au-delà des espoirs de victoire qui s’envolent, Kevin Staut en homme de cheval sait qu’il vient de se passer quelque chose. C’est ce qu’il confie en toute sincérité à la journaliste de L’Eperon en sortie de piste. « On attendait le moment où il allait nous dire qu’il était temps de le mettre à la retraite« , explique-t-il. Celui semble arrivé. Une discussion s’engage dans la foulée avec Emmanuelle et Armand Perron-Pette les propriètaires. La décision tombe très rapidement dans la soirée via un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux (ci-dessous) par le Haras des Coudrettes. Le temps de la retraite est arrivé pour Rêveur de Hurtebise.

« Ce soir Rêveur de Hurtebise *HDC n’ a pas été au rendez-vous mais aucun d’entre nous, aucun d’entre vous, ne peut lui en vouloir. Il a été un partenaire fantastique pour Kevin, un compagnon exceptionnel pour nous et un équipier fidèle qui a tout donné à l’équipe de France en contribuant très activement à toutes les dernières belles médailles françaises. Alors comment aujourd’hui du haut de ses 17 ans ne pas entendre sa voix. Il vient juste de nous dire que cela ne l’amuse plus autant qu’aux JEM de Caen, qu’il ne prend plus autant de plaisir qu’à Rio et qu’il a donné tout son cœur en décembre dernier à Genève en remportant le Top 10. Alors il est temps pour Kevin, Laurence, Armand et moi ainsi que pour toute l’équipe HDC de rendre hommage à notre petit crack en lui laissant tranquillement prendre du recul et tirer sa révérence doucement au rythme qui lui conviendra le mieux au cours de cette dernière année. Nous ne sommes pas tristes car il est en pleine forme et heureux, nous allons donc, comme nous l’avons fait pour Silvana, Orient Express, Ornella et les autres lui offrir encore de bien belles années sous nos fenêtres dans nos paddocks normands. Alors ce soir, Kevin et moi te remercions pour nos plus beaux souvenirs et nos plus belles émotions … tu es toujours là près de nous, plus beau que jamais, c’est le plus important. Il va te falloir veiller sur les petits jeunes des écuries et leur donner tes secrets … ceux d’un champion.
Merci mon p’tit crack ».

 

 

 

 

Publicités

Publié le 13 avril 2018, dans Coupe du Monde, Maison de retraite. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :