Derniers tours de piste pour SFN Zenith et Jeroen Dubbeldam

Jeroen Dubbeldam et SFN Zenith lors des JEM 2014

Jeroen Dubbeldam et SFN Zenith lors des JEM 2014

Si vous êtes un inconditionnel du couple SFN Zenith et Jeroen Dubbeldam ne manquez surtout pas leurs prestations aux JO de Rio. En juin dernier on apprenait que le cheval champion du monde à Caen en 2014 et champion d’Europe 2015 à Aix-la-Chapelle, serait mis en vente aux enchères dès le 14 septembre par son propriétaire, la Springpaarden Fonds Nederland, SFN (Fondation du Saut d’Obstacles Néerlandaise).

La Fondation créée par le photographe hollandais Jakob Melissen arrive à ses 10 ans d’existence, soit la durée de vie qu’elle s’était fixée. « Le temps est venu que les investisseurs puissent avoir maintenant leurs retours sur leurs investissements » explique Henk Rottinghuis, le président du bureau de la SFN. Cinq autres chevaux sont également concernés par la vente dont Aquila SNF, la monture de tête de Wout-Jan van der Schans.

Les modalités de la vente ont été précisées dernièrement. Celle-ci se fera en ligne, ici, avec un prix de départ fixé à 500 000 € pour Zenith et Aquila. Et ne comptez pas l’emporter en ajoutant 1 petit euro supplémentaire, les surenchères se feront par tranche de 50 000 €. Pour dissuader les petits plaisantins, il sera nécessaire pour participer de s’enregistrer et de payer une caution.

La vente en ligne, qui sera assurée par la société Néerlandaise BVA Auctions, débutera le mercredi 14 Septembre. Elle prendra fin à 16 heures le mercredi 21 Septembre.

SFN Zenih est un hongre de 12 ans par Rash R et Fuego du Prelet. Le discret Jeroen Dubbeldam (43 ans), désigné porte-drapeau de la délégation Néerlandaise, vise un nouveau titre olympique après celui glané à Sydney en 2000 avec BMC De Sjiem. 15ème au classement provisoire à l’issue de la deuxième journée de compétition, il constitue un candidat sérieux à un podium en individuel même si Zenith n’a pas la puissance ou le génie d’autres montures.

Véritable OVNI dans le paysage du haut-niveau, le Hollandais se distingue des autres compétiteurs par son détachement à l’égard de la course au points pour bien figurer au classement mondial, préférant une gestion de ses chevaux focalisée sur un rendez-vous sportif majeur en particulier. Un mode de vie qui jusqu’ici a toujours payé. A suivre de près donc.

Publicités

Publié le 17 août 2016, dans Jeux Olympiques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :