Bosty consolide sa candidature pour Rio

qoud'coeur

Roger-Yves Bost et Qoud’Coeur de la Loge (archives).

Tous les feux semblent se mettre au vert pour une sélection de Roger-Yves Bost pour les Jeux Olympiques de Rio. Le champion d’Europe 2013 a la chance de pouvoir s’appuyer sur un quatuor de chevaux de premier choix constitué dans une parfaite parité de deux gars et de deux filles (Qoud’Coeur de la Loge, Pégase du Murier, Sangria du Coty, Sydney Une Prince). Les résultats s’enchaînent, avec régularité. Ce week-end le Francilien réalise la meilleure performance tricolore au LGCT de Madrid (CSI 5*) avec Qoud’Coeur en prenant une huitième place une nouvelle fois convaincante.

La semaine précédente, à La Baule, pour son grand retour en Coupe des Nations après un blanc d’une quinzaine d’années, Bosty, associé à Sydney Une Prince a fait le job (4/1) contribuant ainsi à la place de la France sur la troisième marche du podium.

Sympathique et toujours abordable, des qualités pas toujours partagées dans ce milieu, le quinquagénaire a depuis longtemps conquis le coeur du public et de ses pairs. Ses cheveux poivre et sel et sa démarche parfois chaloupée contribuent à son image de vieux Grognard du circuit. Comme un soldat de l’Empereur qui a été de toutes les campagnes, il a le calme des vieilles troupes. Roger-Yves Bost comme on le résume souvent, c’est certes un style unique au monde mais c’est surtout trois décennies ininterrompues de présence au haut-niveau qui lui confère un capital-expérience des plus précieux notamment en vue d’une échéance aussi atypique que celle des Jeux Olympiques.

« J’aime bien le par équipes et je peux tenir la pression. Mais je ne veux pas aller à Rio en étant moyen » déclarait Bosty au quotidien Le Parisien à l’occasion de La Baule. La bonhomie du personnage est trompeuse. Compétiteur dans l’âme, le cavalier du haras des Brulys craint plus que tout un bégaiement de l’histoire. A savoir participer aux Jeux de Rio en réserviste, soit la plus mauvaise place. En homme d’expérience, il sait que les fenêtres pour entrer dans l’histoire du sport sont rares. Les Jeux pour Bosty, c’est maintenant. Sa détermination à en être tout autant que son génie sont ses meilleurs alliés pour décrocher le précieux sésame. Patience, la composition de l’équipe de France sera dévoilée par Philippe Guerdat à l’issue du CHIO de Rotterdam (23-26 juin).

Publicités

Publié le 22 mai 2016, dans Actualités, Jeux Olympiques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :