Rendez-vous crucial pour les Bleus à Barcelone

La solitude du chef. Philippe Guerdat en pleine réflexion.

La solitude du chef. Philippe Guerdat en pleine réflexion.

Les Championnats d’Europe 2015 qui se sont déroulés à Aix-la-Chapelle dernièrement ont, malgré la médaille de bronze de Simon Delestre en individuel, porté un coup au moral du collectif Tricolore. La journée du dimanche a certes été rassurante mais, en partie seulement. Certes, le double sans-faute de kevin Staut sur Rêveur de Hurtebise a permis à ce couple de terminer sur une note positive mais, un rendez-vous majeur implique que la performance soit être réalisée au bon moment. Ni trop tôt, comme Pénélope Leprevost le premier jour, ni trop tard à l’instar de Kevin Staut, la dernière journée.

Le doute est l’ennemi du cavalier et de sa monture, du sélectionneur national également. Le prochain objectif majeur pour l’équipe de France est la finale des Coupes des Nations à Barcelone, fin septembre. Philippe Guerdat, tous comme les athlètes qui seront sélectionnés n’auront pas droit à l’erreur d’autant qu’en 2013 les vestes bleues étaient revenues de la capitale de la Catalogne couverts d’or.

Barcelone3 130

Moment de joie pour l’équipe de France, victorieuse de la finale de la Coupe des Nations en 2013.

« Je ne sais pas encore si je ferai partie de l’équipe mais, quoi qu’il arrive, il faudra que l’équipe en place tire un enseignement de ce que nous avons vécu à Aix-la-Chapelle » prévient Kevin Staut sur son site internet. L’avertissement doit être pris au sérieux notamment lorsqu’il émane d’un pilier de l’équipe de France qui  a toujours fait de cette dernière sa priorité.

Simple trou d’air ou malaise plus profond dans la sélection nationale, le rendez-vous de Barcelone à 10 mois des Jeux Olympiques de Rio sera scruté à la loupe par tous les observateurs. C’est bien au pied du mur, dans la tourmente, que le collectif patiemment façonné par le chef d’équipe va révéler ses forces ou ses faiblesses. A peine abrité derrière ses lunettes, Philippe Guerdat est aujourd’hui condamné à s’abstraire du monde ­extérieur, de ses sympathies et à faire, seul, des choix difficiles en espérant qu’ils soient pertinents. Ils le seront.

Publicités

Publié le 27 août 2015, dans A suivre, Coupe des Nations, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :