Le beau parcours de Sélim Ouertani

Selim

Sélim Ouertani et Pénélope d’Audes CSI** de Chantilly – crédit photo Sportfot-

Le passage de l’ombre à la lumière pour un cavalier professionnel est souvent lié au fait d’avoir à un moment sous sa selle, une monture qui sort du lot. C’est ainsi le cas pour Sélim Ouertani. Cet auvergnat d’origine tunisienne a accédé cette saison à ses premiers concours internationaux, grâce à la talentueuse Pénélope d’Audes.

Né en 1986 à Tunis, Sélim Ouertani est arrivé en France à l’âge de 15 ans avec un seul objectif en tête : travailler dans le cheval. La suite est classique : une formation équestre au lycée agricole de Sury le Comtal puis, un passage dans les écuries de référence de la région, Laurent Laporte et Jérôme Debas-Montagner, pour acquérir de l’expérience.

Depuis un an et demi, Sélim s’est posé à Montluçon dans les installations de Jean-Paul Foussard à qui il loue quelques boxes, partagés entre jeune et vieux chevaux. C’est là, en terres Bourbonnaises, qu’il s’est vu confier par Valérie Bruckner Pénélope d’Audes. Avec cette jument de 11 ans fille d’Aferco, l’ascension est rapide : 1m30, 1m35, 1m40…1m45. « elle a un cœur énorme« , « elle donne le meilleur d’elle-même lorsqu’elle rentre en piste » confie son cavalier les yeux plein d’étoiles lorsqu’il parle de sa monture.

Grâce à sa double nationalité et aux bons résultats enregistrés, Sélim a vu s’ouvrir cette saison la porte des CSI où il porte les couleurs Tunisiennes. Croisé au Jumping de Chantilly où il était engagé dans le très sélect CSI** organisé en parallèle à l’étape du Global Champions Tour, le franco-tunisien a avoué sans détour « vivre un rêve« .

Au fil des tours, le couple gagne en compétitivité. La première difficulté à ce niveau, outre les côtes, c’est de serrer les courbes et de rentrer dans le temps accordé. C’est aujourd’hui chose faite. Fin septembre, Sélim partira disputer les championnats Maghrébins de saut d’obstacles à l’invitation de la fédération tunisienne. Quelques mois plus tard, il devrait participer au CSI** d’Equitalyon, occasion de tester Pénélope sur des épreuves indoor. A suivre, donc.

Publicités

Publié le 26 août 2014, dans Portrait, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :