Réforme de la classification des CSI et problématique des sols au menu de la FEI

Final Lundi A 881Lausanne accueille les 28 et 29 avril le sports forum de la fédération équestre internationale (FEI). Sur les différents sujets abordés au cours de la première journée on retiendra notamment un projet de réforme de la classification des CSI et, un très intéressant rapport scientifique sur les différents sols et leur impact sur la santé des chevaux.

John Madden (photo), époux de Beezie, est intervenu en sa qualité de président du comité de saut d’obstacles de la FEIpour présenter un projet de réforme de l’attribution du nombre d’étoiles aux CSI. L’idée est de ne plus faire de la dotation l’unique critère mais d’en introduire de nouveaux autour de la qualité que ce soit celle du sol, des parcours, mais aussi de l’accueil des VIP et des spectateurs. La question de la retransmission TV a également été soulevée.

Le principal reproche formulé au système actuel basé sur les dotations réside dans le fait qu’il n’encourage pas les organisateurs à s’engager dans un processus d’amélioration continue. Un nouveau système d’évaluation basé sur la collecte de multiples données a été testé au printemps 2013 sur les jumpings de la Ligue de l’Europe de l’ouest de la Coupe du Monde FEI Longines. Il sera instauré dès cette année pour les manifestations qui souhaitent être intégrées au circuit de la Coupe du Monde FEI Longines ou de la Coupe des Nations FEI Furusiyya.

Question qualité des sols justement, le forum a été l’occasion de rendre compte d’une étude très complète. Menée depuis quatre année elle part de la biomécanique et de l’anatomie fonctionnelle des chevaux pour tenter d’arriver à proposer une composition optimale des sols et une méthode d’entretien qui permettent d’améliorer la performance sportive et la durée de vie sportive des chevaux tout en minimisant le risque de blessures. Le sujet est d’autant plus sensible qu’il touche à l’intégrité de montures dont la valeur est toujours plus élevée. Au-delà de la qualité de la piste elle-même, des participants ont réclamé que la vigilance soit étendue aux paddocks de détente.

Le livre blanc de la FEI sur les surfaces équestres ainsi que le rapport de la Fédération Suédoise sur les sols équestres sont téléchargeables ici.

Ils ne sont malheureusement disponibles qu’en anglais. Il serait utile que les représentants de la FFE rappellent à leurs homologues de la FEI qu’à partir du moment où le français est la langue officielle au même titre que l’anglais une traduction systématique des documents ne relève pas d’une option mais d’une obligation. Ce laisser-faire a pour conséquence de favoriser l’accaparement de l’outil FEI (dont tout le site est en anglais) par les nations anglo-saxonnes et à un certain isolationnisme français préjudiciable à la place de la France dans les sports équestres. Au-delà de cet aspect général, il serait dans l’intérêt de tous, cavaliers et chevaux, que ces documents fassent l’objet d’une large diffusion.

Publicités

Publié le 29 avril 2014, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :