Archives du blog

Taloubet Z’est fini

B02T9060

Taloubet Z sous la selle de Christian Ahlmann (archives)

Salut l’artiste. Taloubet Z ne foulera plus les pistes de compétition. L’étalon a tiré sa révérence ce week-end, de la plus belle des manières, par une victoire dans le Grand Prix du CSI 5*. Une véritable performance pour un cheval de 18 ans, piloté de main de maître depuis 9 ans par Christian Ahlmann, l’époux de Judy-Ann Melchior, fille de Léon Melchior, le fondateur du studbook Zangersheide, propriétaire du cheval.

A tout seigneur tout honneur. Le fils de Galoubet A a eu droit à une cérémonie d’adieux à la compétition à l’issue du Grand Prix sur ces terres de Leipzig qui lui ont toujours réussi (une finale Coupe du monde remportée en 2011 et donc désormais 3 victoires dans le GP : 2012, 2013 et 2018).

« Je ne voulais vraiment pas me manquer, ne serait-ce que pour lui ! », a du reconnaître Christian Ahlmann. Comme beaucoup de cavaliers de haut niveau, le cavalier du haras Zangersheide de 43 ans a une personnalité plutôt réservée. Mais comme pour tous les cavaliers, la fin de la carrière sportive d’un cheval de tête est toujours un moment sensible où l’armure s’entrouvre subrepticement : « C’était juste un Grand Prix Coupe du monde comme nous en sautons toutes les semaines. Mais celui-ci était particulier car il s’agissait du dernier parcours de Taloubet, où tout le monde pouvait voir qu’il est toujours en très grande forme. Avoir réussi à boucler un tour parfait avec tant de pression me rend très heureux. C’est sans aucun doute l’un des plus beaux jours de ma vie, pas à cause des points, ni à cause de la dotation, mais parce que ce cheval est toujours aussi puissant malgré son âge et termine sa carrière de la plus belle des manières, sur une belle victoire ! »

B02T9053

Taloubet Z en action (archives)

Comme disait Confucius, « On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une. » Adieu le compétiteur, bonjour le reproducteur. C’est bien une nouvelle vie qui s’ouvre pour Taloubet Z, chez lui à Zangersheide.

 

Taloubet Z bientôt à la retraite

Taloubet Z

Taloubet Z sous la selle de Christian Ahlmann

A désormais 18 ans, avec des gains totaux s’élevant à 2 000 000 €, 105 participations en concours 5*, 45 épreuves Coupe du monde, 26 victoires internationales, 9 championnats, des médailles olympiques, des championnats d’Europe et finales Coupe du monde… Taloubet Z a bien mérité sa retraite sportive. Celle-ci sera effective en avril 2018.

L’étalon bai fils de Galoubet A qui avait fait ses premiers pas sur la scène internationale fin 2008 sous la selle de la Belge Judy-Ann Melchior, avait rapidement échoué sous la selle de son compagnon, Christian Alhmann avec lequel il forme encore un duo redoutable.

Taloubet Z se consacrera donc entièrement au printemps prochain à sa carrière de reproducteur.

Taloubet Z et Christian Ahlmann s’imposent à Madrid avec une pensée pour Léon Melchior

Taloubet Z sous la selle de Christian Ahlmann (archives).

Taloubet Z sous la selle de Christian Ahlmann (archives).

« A 15 ans, il est toujours un très bon cheval, il a sauté fantastique » confiait Christian Ahlmann à l’issue de sa deuxième victoire de la saison en Coupe du Monde signée ce week-end à Madrid avec Taloubet Z. Une victoire d’autant plus belle qu’elle intervient quelques semaines seulement après la disparition de Léon Melchior, le fondateur du Haras Zangersheide et père de Judy-Ann, la compagne de Christian Ahlmann. « Aujourd’hui était une journée particulière car je pensais et j’espérais que M. Melchior nous observait d’en haut et regardait gagner Taloubet en éprouvant une nouvelle fois un sentiment de fierté » ajoutait le cavalier allemand, visiblement ému.

Taloubet Z est un fils de l’étalon français Galoubet A. Acheté à l’âge de six ans par Léon Melchior, il est débuté par de Judy-Ann. En 2009 Christian Ahlmann récupère le cheval au départ provisoirement pour régler quelques difficultés. Il ne le quittera plus et acquiert avec lui un palmarès exceptionnel (Calgary, Rotterdam, Oslo, Genève, Rio de Janeiro, Vérone, Malines, Göteborg, Paris, Helsinki, Leipzig, …) dont une victoire en finale Coupe du Monde en 2011.

Taloubet Z était la propriété conjointe de Léon Melchior, de Judy-Ann et de Christian Ahlmann.