Rendez-vous raté pour la France à La Baule

Martin Fuchs / Conner 70
 
Coyright FEI/Martin Dokoupul
Martin Fuchs / Conner 70 © FEI/Martin Dokoupul

La Coupe des nations de La Baule devait être l’occasion de mesurer l’état des forces en présence, notamment de l’équipe de France, en vue des très prochains Jeux Olympiques de Tokyo. La déception est au rendez-vous. Alors que les autres équipes ont enchainé les sans-faute, les tricolores ont engrangé les pénalités avec un seul parcours vierge.

Honneur aux maillons forts. Nicolas Delmotte (4/0) seul auteur d’un tour parfait avec Urvoso du Roch. Le couple a démontré une nouvelle fois sa solidité technique, mentale et sportive. Autre élément de satisfaction, Mathieu Billot. Le Normand signe une remarquable première manche mais pénalisée d’un point de temps dépassé. Son deuxième tour est sanctionné d’une faute sur le dernier mais demeure très convaincant. Au CSI 5* de Rome, Mathieu Billot décrivait bien à nos confrères de GrandPrix Info les défauts et qualités de Quel Filou 13 : une énorme action et un manque de célérité. « Il a pas mal de défauts mais quand il faut sauter, il est toujours là » s’empressait-il d’ajouter pour équilibrer le tableau en soulignant que ce gris imposant est un vrai cheval d’équipe, résultats en Coupe des nations à l’appui. Le CSIO de France à La Baule a confirmé les dires du cavalier. Il sera difficile aux techniciens de la FFE, sauf incident de dernière minute, de ne pas coucher sur le papier le nom de Billot à côté de celui de Delmotte pour l’équipe de France à Tokyo.

Pour les deux autres places les choses sont un peu plus compliquées. Face à un plateau de grande qualité, Olivier Robert (Vivaldi des Meneaux 8/4) et Pénélope Leprevost (Excalibur de la Tour Vidal 8/8) ne semblent pas disposer de montures suffisamment compétitives et  sûres pour une échéance majeure comme les JO. A Pénélope Leprevost de démontrer que Vancouver de Lanlore est le cheval de substitution idéal. 

L’équation finale à résoudre ne sera pas simple pour le staff de la FFE privé de Kevin Staut en raison d’une blessure de Scuderia 1918 Viking d’la Rousserie. La prochaine Coupe des nations de Sopot à la mi-juin devra permettre de tester de nouveaux couples et/ou de permettre à Olivier Robert d’être plus convaincant.

En attendant l’étape de la Baule  revient à la Suisse, suivie de l’Italie et de la Belgique. La France termine avant-dernière.

Le classement complet, ici.

Publié le 11 juin 2021, dans Coupe des Nations, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :