Au revoir Hubert Bourdy

HBLes témoignages de sympathie se multiplient depuis l’annonce de la disparition d’Hubert Bourdy, emporté par un cancer à seulement 57 ans.

Parti de rien avec pour seul bagage son intelligence, brillante, sa capacité de travail et sa truculence, Hubert Bourdy aura connu une réussite sportive et professionnelle exemplaire.

Unanimement reconnu comme un cavalier à la fois sensitif et cérébral, Hubert Bourdy était avant tout un vrai homme de cheval capable d’en tirer le meilleur « mais qui ne demandait jamais rien que le cheval ne soit capable de donner » (Pierre Durand).

Découvreur de talents, doté d’une rare capacité d’évaluation des comportements et des potentiels il était également un marchand de chevaux hors-pair.

Pilier de l’équipe de France, Hubert Bourdy faisait partie de ces coéquipiers très appréciés par leur capacité à faire tomber la pression et à dédramatiser les situations, aidé en cela par un humour aussi fin que ravageur.

Kevin Staut qui fût un temps son cavalier évoque le grand technicien, le très fin connaisseur de chevaux animé par une soif permanente d’élargir sa culture équestre. Le seul regret d’Hubert Bourdy sera peut être de ne pas avoir pu mettre ses compétences au service de l’équipe de France de CSO comme sélectionneur-entraineur. La piste évoquée début 2013 avait vite tourné court pour des raisons qui ne grandissent pas la FFE.

Dans un reportage que lui consacrait la chaîne Equidia il y a quelque mois, le grand Ludger Beerbaum confiait à propos de son ami Hubert : « Je trouve tout simplement qu’Hubert est une idole et qu’il est fait pour être une idole parce qu’il est un travailleur complet capable de trouver chaque jour de la motivation pour se battre, pour relever de nouveaux défis. Et même aujourd’hui où il connaît des problèmes de santé, il reste combatif et positif. C’est une attitude exemplaire pour la jeunesse ».

« Les deux choses les plus difficiles à dire sont bonjour pour la première fois et au revoir pour la dernière » (Moira Rogers). Au revoir Hubert Bourdy.

Hubert Bourdy et Morgat aux JO de Séoul 1988. Crédit photo FEI/Kit Houghton

Hubert Bourdy et Morgat aux JO de Séoul 1988. Crédit photo FEI/Kit Houghton

Publicités

Publié le 25 juin 2014, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :