Inquiétudes dans le camp français après la contre-performance dans la Coupe des Nations de Rome

Image

Podium Belge. De gauche à droite : Ludo Philippaerts , Nicola Philippaerts , Niels Bruynseels et Constant van Paesschen . Photo: Stefano Secci / FEI .

On pensait que l’étape de la Coupe des Nations dans la ville éternelle serait pour la France une relative promenade de santé sinon pour la victoire, au moins pour glaner quelques points dans la division 1. Patatras. Après le soleil de la Baule et l’insolente réussite française, Rome avec la victoire surprise des Belges a pris des allures de Waterloo pour les Tricolores qui se réveillent avec la gueule de bois.

Sur le papier, le sélectionneur de l’équipe de France, Philippe Guerdat , alignait une équipe légèrement remaniée avec Patrice Delaveau, Simon Delestre, Marie Hecart, Pénélope Leprevost et Kevin Staut.

Le suspense n’a pas été de longue durée. La première manche a été catastrophique pour les Français pénalisés de 17 points de pénalités malgré le très remarqué double sans faute de Pénélope Leprevost associée à Flora de Mariposa (For Pleasure), une jument de 9 ans propriété de Geneviève Mégret . A partir de là les dés étaient jetés.

La deuxième manche loin de rassurer a révélé des fragilités préoccupantes en particulier pour patrice Delaveau dont le retour de blessures d’Orient Express HDC aura été décevant. Même si la France conserve la tête du classement de la division 1 et a déjà sa qualification en poche pour la finale de Barcelone, les 25 points de pénalités accumulés au total ont laissé Philippe Guerdat  dubitatif sur l’état physique de certains chevaux et le mental quelques cavaliers.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, la Belgique empoche une victoire qu’elle n’attendait pas grâce à trois jeunes cavaliers très prometteurs  Niels Bruynseels (30 ans), Constant Van Paesschen et Nicola Philippaerts, 20 ans tous les deux.

Le classement intégral ici.

Après l’Italie, c’est la Suisse qui accueillera la prochaine Coupe des Nations sur le prestigieux terrain de Saint Gall. En raison de l’étape du Global Champions Tour à Hambourg, c’est une quasi équipe de France B qui sera alignée avec Timothée Anciaume, Frédéric David, Julien Epaillard, Anne-Sophie Godart et Kevin Staut, ce dernier, il faut le saluer, ayant toujours donné la priorité à l’équipe nationale.

Publicités

Publié le 24 mai 2014, dans Coupe des Nations, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :