Archives du blog

Frank McCourt, l’Américain qui mise sur le succès du jumping à la TV

Image

Le nouvel investissement a quelque peu surpris aux États-Unis, ici le Los Angelès Times où l’on qualifie parfois les chevaux de CSO de haut-niveau de « yachts à 4 pattes »

C’est une belle affaire pour l’équitation en général et Jan Tops en particulier. On dit que les Hollandais ont la bosse du commerce, la transaction qui vient d’être actée avec le milliardaire Frank McCourt le confirme. Ce dernier a annoncé ce 23 juin avoir acquis 50% des parts du Global Champions Tour (GCT) pour un montant resté confidentiel. Créé et dirigé par l’ancien cavalier Néerlandais, le GCT, est le circuit de concours de saut d’obstacles (14 étapes) le plus prestigieux et le mieux doté au monde (9 millions €).

Franck McCourt est une célébrité aux États-Unis. Cet homme d’affaire de 60 ans a fait fortune dans l’immobilier et dans le sport. En 2012 il réussit un très beau coup en revendant l’équipe professionnelle de baseball les Los Angeles Dodgers pour la somme record de plus de 2,15 Mds$ soit plus de cinq fois ce qu’il l’avait acheté huit ans plus tôt.

Autant dire que son investissement dans le jumping ne relève pas de la philanthropie ou d’un mécénat de milliardaire. Franck McCourt dont le groupe dispose d’une importante branche dans le secteur sportif (MG Sports & Media) entend bien faire fructifier son investissement.

Le nouvel actionnaire a indiqué qu’il avait décidé d’investir dans le jumping en raison de son côté très télégénique : “Nous pouvons encore faire beaucoup pour montrer la beauté, la difficulté, les risques, et l’excitation que procure ce sport”.

Frank McCourt est persuadé que l’audience TV (et donc les recettes publicitaires) du Global Champions Tour est susceptible de connaître une très forte progression notamment dans les marchés émergents (Moyen-Orient, Asie) où les fans sont toujours plus nombreux, mais aussi aux États-Unis.