Archives du blog

Vincent Feuillerac remporte le CSI 3* de Vichy

Vinent Feuillerac et Concaro

Grand Prix pluvieux, Grand Prix heureux pour Vincent Feuillerac qui a remporté ce dimanche après-midi le Grand Prix de la Ville de Vichy (1m50) associé à Concaro. Une victoire à la régulière, à l’issue d’un barrage à deux, face à Florie-Laure Etien (Saphir du Frelut). Jean-Charles Pirot (Sisley de la Tour Vidal) avec un seul petit point de pénalité monte sur la troisième marche du podium.

Il ne fait pas toujours bon vieillir. C’est le cas du Jumping de Vichy qui a fêté sa121ème édition dans des conditions difficiles en raison d’une pluie ininterrompue pendant quatre jours. Celle-ci avait découragé plus d’un cavalier à l’image de Marc Dilasser ou Laurent Guillet repartis dans leurs pénates sans attendre la fin du concours. Cet épisode ne manquera pas en tout cas d’alimenter le débat sur la pérennité des surfaces en herbe.

22 courageux ont tout de même tenté leur chance dans le Grand Prix dont un seul étranger en la personne du tunisien Sélim Ouertani. Jean-François Gourdin le chef de piste aura su utiliser au mieux le terrain pour offrir un vrai Grand Prix au nombreux public dominical et au final, le sol a bien tenu. Le parcours sélectif sur tout son long a fait son oeuvre sans pénaliser lourdement les couples engagés. Un peu trop peut être au goût du public qui a du se contenter d’un barrage réduit à deux participants mais la qualification de Florie-Laure Etien, la locale de l’étape, a mis un peu de baume au coeur des spectateurs Pas rancuniers pour autant ceux-ci n’ont pas manqué de saluer de leurs applaudissements la victoire de Vincent Feuillerac, cavalier installé dans l’Ain, à Lapeyrouse au nord de Lyon.

EmptyName 8

Le classement intégral du GP ici.

Michel Robert, le retour

M. Robert

Michel Robert à Vichy en 2013. Cliquer pour agrandir.

Michel Robert, légende vivante du saut d’obstacles, est de retour sur les terrains de concours après deux années d’absence. Fin 2013, il s’était retiré des compétitions internationales tout en conservant une forte activité sur la transmission de son savoir acquis à l’issue de plus de 40 années de compétition au plus haut niveau. Quintuple champion de France de CSO, titulaire d’un palmarès impressionnant, pilier de l’équipe de France de nombreuses années en Coupe des Nations, le Rhône-Alpin s’était vu remettre, chez lui à Lyon à l’occasion des finales coupes du monde de jumping à Equita en avril 2014, la légion d’honneur.

A 66 ans, celui que l’on surnomme avec respect, « le maître » est donc de retour. L’attrait de la compétition aura été le plus fort. Après le CSI 3* d’Arezzo en Italie, puis le CSI2* de Vittel, Michel Robert sera présent sur un terrain qu’il affectionne, l’historique terrain du Sichon pour le CSI3* de Vichy. Il montera notamment pour le plus grand bonheur des spectateurs, Tara de Bacon, une jument de 8 ans par Toulon.