Archives de Catégorie: Masters Grand Slam

Masters de Paris : Eldorado pour Wathelet, enfer pour les autres

Eldorado van het Vijverhof sous la selle de Gregory Wathelet (archives)

Eldorado van het Vijverhof sous la selle de Gregory Wathelet (archives)

Exigeant, extrêmement sélectif, trop dur … les qualificatifs ne manquent pas pour décrire le Grand Prix des Longines Masters de Paris qui s’est déroulé dimanche après-midi à Villepinte. Sous la pression d’un exceptionnel plateau de cavaliers (45 partants), Uliano Vezzani, le chef de piste italien, a sans doute mis la barre un peu trop haut. Certes, l’objectif d’un barrage réduit à moins de 10 cavaliers a été tenu, mais à quel prix ?  Pour gagner, il fallait beaucoup de talent et un peu de chance. A ce jeu-là, Gregory Wathelet a été le meilleur. Le Belge associé à Eldorado van het Vijverhof s’impose devant le jeune Bertram Allen (Hector Van d’Abdijhoeve), et le très constant Daniel Deusser (Equita van’t Zorgvliet).

A domicile, les Français bien qu’auréolés de l’or olympique n’ont pas brillé. Seul Simon Delestre sur son Chesall toujours allergique au bois aura réussi à décrocher son billet pour le barrage. Face aux sept autres qualifiés le Lorrain a pris tous les risques mais une mauvaise distance à l’abord d’un oxer, aussitôt sanctionné par un refus, le relègue à la septième place.

On notera par toutefois la véritable performance réalisée par Maelle Martin sur Giovanni de la Pomme. Malgré son peu d’expérience à ce niveau, la jeune française sort de piste avec seulement 4 points au compteur. C’est plus que prometteur.

Le classement intégral ici.

Publicités

Premier podium pour Patrice Delaveau à Los Angeles

Léontine Ledimar Z HDC sous la selle de Patrice Delaveau (archives)

Léontine Ledimar Z HDC sous la selle de Patrice Delaveau (archives)

Première épreuve du CSI 5* du Longines Masters de Los Angeles ce vendredi et premier podium pour Patrice Delaveau associé à Leontine Ledimar Z dans ces Masters qui lui ont toujours souri.

Cette épreuve d’ouverture à 1m45  a été remportée par Emanuele Gaudiano associé à sa jument de 10 ans, Guess 6. Steve Guerdat et Concetto Son prennent la deuxième place alors que Patrice Delaveau, complète le podium à la troisième place avec Leontine, arrivée dans les écuries HDC fin mars 2015.

Patrice Delaveau enflamme Paris sur le bien nommé Lacrimoso

day1 324

Patrice Delaveau et Lacrimoso 3 HDC (archives). Cliquer pour agrandir.

Décidément, il y a bien un lien particulier entre Patrice Delaveau et le public français, son public. Après la communion qui avait entouré son titre de vice-champion du monde acquis de haute lutte aux Jeux Équestres de Caen sur Orient Express HDC, le Normand a de nouveau fait chaviré les cœurs cette fois-ci au Longines Masters de Paris.

En selle sur Lacrimoso 3 HDC le bien nommé (du latin lacrimosus « qui provoque une vive émotion propre à tirer des larmes ») Patrice Delaveau avec l’art et la manière a remporté le Grand Prix dominical. Il coiffe sur le poteau l’autre Tricolore en forme du moment, Simon Delestre associé à son « poney magique » Hermès Ryan. L’irlandais Billy Twomey complète le podium en offrant au passage une leçon sur la gestion de la carrière d’un cheval de sport en signant sa performance avec une monture de 18 ans, Tinka’s Serenade.

A noter la prestation de Roger-Yves Bost (10ème) qui confirme malgré des ennuis de ferrure, le très fort potentiel de Pégase du Murier dont le dressage a considérablement progressé. A ne pas en douter ce couple sera à surveiller de près dans la suite de la saison.

Le Classement complet ici.

Un magniFuchs Gucci Masters

Gucci Masters2014 178

En rêver et réussir à le faire. Martin Fuchs vainqueur heureux du Gucci Masters 2014. Cliquer pour agrandir.

Coup de jeune sur le vieux continent écrivions-nous dans ces colonnes dernièrement en référence aux victoires dans l’ordre de Jos Verlooy (19 ans) à Los Angeles Masters, de Bertram Allen (19 ans) à Vérone puis de William Whitaker (25 ans) à Stuttgart. Pour le Gucci Masters de Paris, le vent du renouveau est venu de Suisse avec une époustouflante victoire de Martin Fuchs (22 ans) sur le bien nommé PSG Future. Le digne fils de Thomas et neveu de Markus Fuch, avec culot et intelligence a su griller la politesse au vieux renard Ludger Beerbaum sur Zinédine (2ème) alors que le benjamin Constant Van Paesschen, 3ème, à seulement 20 ans, sur Citizenguard Toscan de Sainte Hermelle, complète le podium.

Gucci Masters2014 191

Un podium qui mélange expérience et jeunesse : Ludger Beerbaum, Martin Fuchs, Constant Van Paesschen

C’est une très belle édition du Gucci Masters qui s’est couru ce week-end à Paris-Villepinte, sans doute l’un des plus beaux Grands Prix de la saison. Le chef de piste, le Belge Luc Musette avait du pain sur la planche pour faire le tri parmi un plateau très relevé composé de 44 des meilleurs cavaliers mondiaux. Mais sa main n’a pas tremblé pour dessiner un tracé technique donné comme ardu par les cavaliers à la reconnaissance. Leurs craintes étaient fondées puisque seuls 12 couples se sont retrouvés au barrage.

Gucci Masters2014 048

Martin Fuchs et PSG Future

Douze couples dont trois Français : Pénélope Leprevost, Kevin Staut et Philippe Rozier. Premier à s’élancer Philippe Rozier  sur un Rahotep de Toscane très à l’aise signe le seul barrage sans penalité pour le camp Tricolore. Une performance qui lui permet de décrocher une belle sixième place.

Gucci Masters2014 091

Philippe Rozier sur Rahotep de Toscane en route vers la 6ème place du GP

Deuxième à partir sur le barrage, Martin Fuchs réalise un temps de référence qu’aucun de ses concurrents ne réussira à battre sans commettre de faute. Pas même le Kaiser Beerbaum sur son facétieux Zinédine. Du très beau sport somme toute et une victoire à un cavalier salué par tous pour sa fraîcheur, son bon état d’esprit et son talent. Côté Suisse, à noter également la quatrième place de Steve Guerdat (0+0), qui va contribuer à renforcer la position du champion olympique dans le classement mondial (14ème).

Gucci Masters2014 196

Tour d’honneur et sourire de circonstance pour Martin Fuchs

Le classement intégral ici

Le Masters Grand Slam soigne sa présence sur les réseaux sociaux

MGSSi vous êtes un accroc des réseaux sociaux et un passionné d’équitation, il y a des chances que le nom PegaseBuzz vous dise quelque chose. Derrière le pseudo, une jeune femme dont les réseaux sociaux, justement, c’est le métier. A 23 ans, Roxanne Legendre, cavalière passionnée, a déjà un très beau CV qui vient de s’enrichir depuis quelques mois d’une nouvelle expérience. Celui de social media manager pour le Masters Grand Slam, un circuit de désormais trois étapes (Paris, Hong-Kong et Los Angeles). Après le Gucci Paris Masters en décembre 2013, Roxanne officiait dernièrement pour le Longines Hong Kong Masters. Très gentiment elle s’est prêtée à un petit jeu de questions-réponses.

Les grands événements équestres font désormais quasiment tous appel aux réseaux sociaux . En quoi consiste précisément le job de social media manager pour le Masters Grand Slam ?

RL : « Assurer la présence de la marque Masters Grand Slam sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram. Avoir un oeil « de l’intérieur ». Faire en sorte qu’une personne absente de l’évènement puisse y accéder sans y être physiquement. Traduire la folle ambiance des évènements Masters Grand Slam, qu’il faut avouer, uniques au monde ».

Quelle expérience et sentiment tirez-vous des HK masters ?

RL : « De belles rencontres, des discussions très enrichissantes, de bonnes « vibrations ». Hong Kong est un public complètement différent de Paris, en pleine découverte du jumping de haut niveau. 2014 était la deuxième édition, j’ai ressenti un réel engouement pour la discipline mais également le concept du Masters Grand Slam. L’étape de Hong Kong est encore toute neuve mais je suis persuadée qu’elle deviendra incontournable pour les Hong-Kongais d’ici deux-trois ans ! »

Au-delà du clavier et du monde virtuel des réseaux sociaux, avez-vous de vrais liens avec les cavaliers et leur entourage ?

RL : « Oui. Notamment les grooms, les propriétaires, avec qui j’ai plus le temps de discuter pendant les manifestations ».

Un cheval préféré ?

RL : « Les dernières découvertes… Balloon, sous la selle de l’irlandais Shane Breen. Ce cheval est une véritable peinture, je pourrais le regarder pendant des heures ».

Une cavalière préférée ?

RL : « Edwina Tops-Alexander, toujours souriante et agréable ».

Un cavalier préféré ?

RL : « Un coup de cœur pour le jeune cavalier belge Constant Van Paeschen. Fougueux et très énergique, il lui manque juste le petit peu de maturité pour faire la différence. Mais je ne me fais aucun souci pour lui dans les années à venir (clin d’œil). »

Roxanne pratique également la photographie équestre depuis ses 18 ans. Vous pouvez voir ses clichés sur les réseaux sociaux signés de son vrai nom. Espiègle, elle nous a gratifié d’un selfie (ci-dessous) qui vous permettra, peut-être ;-), de la reconnaître sur un jumping.

RL

Kevin Staut salue « la formidable expérience » du Hong Kong Masters

KSQuand un ancien numéro 1 mondial (aujourd’hui 9ème de la ranking list) porte un jugement sur une manifestation équestre, ses paroles ont du poids. Les organisateurs du CSI5* de Hong Kong peuvent souffler.

Kevin Staut a été élogieux sur l’événement :  » Ce fut à nouveau une formidable expérience que de participer à cette deuxième édition du Hong Kong Masters. Comme nous pouvions nous y attendre, ce fut un évènement grandiose, avec un public chaleureux et très accueillant ».

Kevin Staut est reparti d’Asie avec un bon bilan. Une victoire dans le Speed Challenge (épreuve de vitesse à 1,45 m) avec Quismy des Vaux*HDC et surtout, une 7ème place dans le Grand Prix, 1,60 m avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC (cf vidéo) qui a enchanté son cavalier. « For Joy a réalisé deux parcours magistraux. C’est un « grand » cheval. Il a seulement 9 ans mais je lui prédis un avenir des plus prometteurs. Il est prêt pour disputer de beaux Grand Prix« .

« Cette saison 2014 s’annonce sous de beaux auspices ! Je reviens donc de Hong Kong avec de très bons souvenirs en tête, dépaysé et ravis de mes deux chevaux. J’ai désormais hâte d’être au mois de mai pour disputer une nouvelle échéance en Chine, à l’occasion du Beijing Masters » a déclaré Kevin Staut qui en attendant sera présent à l’étape Coupe du monde de Göteborg.

Hong Kong Masters : Henrik Von Eckermann à la baguette

c4ab3e63d25525c0a3ef12bedbf4d68bd8e00cb5-0-0Le Suédois Henrik von Eckermann et Gotha FRH ont remporté dimanche le Grand Prix du CSI 5* de Hong Kong devant l’Ukrainienne Katharina Offel sur Charlie et Ludger Beerbaum, son mentor et patron, sur Chaman, très heureux pour son écurie.

Patrice Delaveau, peut-être un peu trop gourmand, passe de peu à côté du doublé. Un virage un peu trop serré pénalisé d’une barre le relègue à la 4ème place … mais avec le meilleur temps. Très rapide également en seconde manche, Pénélope Leprévost handicapée par une barre sur le premier tour réussit à se hisser à la cinquième place avec Nice Stephanie.  Kevin Staut et For Joy se classent 7e (4+0).

Crédit photo : Longines Hong Kong Masters

Cap à l’Ouest pour le Masters Grand Slam

7I4A9786Après Paris et Hong Kong, le Masters Grand Slam (MGS) fera étape  du 25 au 28 septembre à Los Angeles.

Inspiré du concept de Grand Chelem en tennis, les masters ont vocation à se dérouler dans des villes et des continents différents. Après l’Europe et l’Asie, ce sera donc au continent Nord-Américain d’accueillir un des plus beaux concours hippiques intérieur de niveau cinq étoiles, soit le plus haut niveau de la FEI.

EEM World, l’organisateur du MGS avait dans un premier temps à New York pour l’escale américaine. C’est finalement sur la côte Est dans la cité des Anges que les 25 meilleurs cavaliers du monde se retrouveront quelques semaines seulement après les Jeux Équestres Mondiaux qui se dérouleront eux  la première semaine de septembre en Normandie.

Depuis les Etats-Unis Reed Kessler (ci-dessus en photo au Gucci 2013) s’est félicitée de cette nouvelle « En tant que cavalière américaine, je suis très heureuse de voir arriver un tel évènement aux USA. Je participe au Gucci Masters depuis mes 16 ans alors j’espère que tous les cavaliers américains me rejoindront à Los Angeles pour ces trois jours de compétition spectaculaire ».

Même tonalité pour Richard Spooner depuis Hong Kong où il participe à la compétition. Le cavalier originaire de L.A, basé depuis 4 ans dans le sud de la France non loin de Carcassonne, s’est également déclaré très fier de voir la Californie accueillir le MGS.

Les Français en force au Hong Kong Masters

Bordeaux W 124Vendredi prochain débutera le Hong Kong Masters, la seule épreuve asiatique du grand Slam. Patrice Delaveau avait trusté l’édition 2013 avec quatre victoires et une deuxième place en cinq parcours. Cette année, huit français seront du voyage : Pénélope Leprévost, Kevin Staut, Roger-Yves Bost, Julien Epaillard, Jérôme Hurel, Anne-Sophie Godart, Simon Delestre et Patrice Delaveau.

Photo (cliquez dessus pour agrandir): P. Delaveau sur Carinjo 9 HDC (jumping de Bordeaux)